Le prince Andrew acculé : la reine dit stop, il prend une décision radicale

Suite à sa bataille juridique avec Virginia Giuffre qui l’a accusé d’avoir abusé d’elle, le prince Andrew doit à présent payer ses factures. D’après une source de The Mirror, Elizabeth II a refusé de lui apporter son aide. Le duc d’York semble toutefois avoir trouvé une solution à ce problème.

Le fils de la reine d’Angleterre a une nouvelle fois fait parler de lui dans la presse. Ce jeudi 6 janvier, plusieurs sources de The Mirror ont dévoilé des informations concernant la situation actuelle du prince Andrew. Ils ont notamment fait référence aux « factures qui augmentent de jour en jour » suite à sa bataille juridique pour agression sexuelle envers Virginia Giuffre. Il est désormais temps de payer. Malgré sa situation plus que critique, Elizabeth II semble ne pas vouloir lui venir en aide financièrement, « ça ne fait aucun doute ». Afin de lever suffisamment de fonds, le duc a pris une grande décision.

Andrew d’York essaye depuis peu de forcer « d’urgence » la vente de son chalet en suisse de 17 millions de livres sterling. « C’est le moment critique pour Andrew sur plusieurs fronts. Il doit donc trouver rapidement de l’argent », a expliqué une source au magazine britannique. Le chalet serait son seul moyen de réunir une somme importante en espèces. Il l’avait initialement acheté à une Française du nom d’Isabelle de Rouvre en 2014 pour 16,6 millions de livres. Andrew et Fergie doivent à ce jour encore 6,6 millions de livres pour l’achat initial. La vendeuse avait d’ailleurs menacé de les traîner en justice l’année passée, leur date de paiement ayant été dépassée.

Un procès civil pour le prince Andrew ?

C’est ce vendredi 7 janvier que le fils du défunt prince Philip pourra enfin savoir s’il fera l’objet d’un procès civil complet à New York. Si cela se déroule ainsi et qu’il perd, Virginia Giuffre recevra certainement une indemnité de 3 millions de livres sterling, d’après des experts juridiques. Dans ce cas, Andrew d’York fera une offre de dernière minute pour un règlement à l’amiable. D’après les sources de The Mirror, aucune discussion n’a encore eu lieu à ce propos.

>> PHOTOS – Sarah Ferguson et le prince Andrew : une histoire d’amour singulière

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet