Le prince Andrew accusé d’agression sexuelle : sa riposte face à Virginia Giuffre

Accusé d’agression sexuelle par Virginia Giuffre, le prince Andrew se retrouve sous la menace d’un procès civil. Déterminé à prouver son innocence, le fils d’Elizabeth II contre-attaque.

Nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose le prince Andrew à Virginia Giuffre. Le fils d’Elizabeth II demande à être jugé lors d’un procès au civil à New York, pour se défendre d’accusations d’agressions sexuelles à l’encontre de Virginia Giuffre, sa victime présumée. L’équipe juridique du duc d’York a déposé des documents judiciaires à New York, ce mercredi 26 janvier, déclarant qu’il « demande par la présente un procès devant un jury pour toutes les causes d’action invoquées dans la plainte ». L’ancien compagnon de Sarah Ferguson va donc répondre à chacun des éléments soulevés dans la plainte de Virginia Giuffre. Pour rappel, l’Américaine de 38 ans, l’une des victimes des crimes sexuels du financier américain Jeffrey Epstein, accuse le prince Andrew de l’avoir agressée sexuellement à trois reprises en 2001, alors qu’elle n’avait que 17 ans.

Ces derniers jours, l’étau s’était fortement resserré sur le prince Andrew. Le 12 janvier dernier, les avocats du prince britannique n’ont pas obtenu du tribunal fédéral de Manhattan le classement sans suite d’une plainte au civil pour « agressions sexuelles » déposée par Virginia Giuffre. « Je suis heureuse d’avoir la chance de continuer à faire connaître la vérité et je suis profondément reconnaissante envers mon extraordinaire équipe d’avocats », a-t-elle tweeté le 14 janvier dernier, satisfaite de la décision de justice. Et d’ajouter : « Mon but a toujours été de montrer que les riches et puissants ne sont pas au-dessus des lois et doivent rendre des comptes. » Celle-ci a d’ailleurs juré de le détruire, comme l’a rapporté le Daily Mail.

Le prince Andrew à la recherche de failles dans la santé mentale de Virginia Giuffre

Pour tenter de décrédibiliser son accusatrice, le prince Andrew opte pour une nouvelle stratégie. Il entend remettre en cause la crédibilité de ses souvenirs. Dans une note écrite, ses avocats ont écrit : « Ces déterminations hautement subjectives sont les plus susceptibles d’être entravées par le passage du temps, à mesure que les souvenirs s’estompent, que de faux souvenirs sont créés et que des témoins meurent ou deviennent indisponibles. » Déterminés à trouver des failles dans la santé mentale de Virginia Giuffre, les avocats du prince Andrew ont demandé à consulter le dossier de l’état psychologique de la victime présumée, indique le Daily Mail.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet