Le prince Harry gagne son bras de fer contre plusieurs médias : que va-t-il faire de l’argent ?

Le prince Harry vient de remporter un procès en diffamation contre Associated Newspaper, qui édite le Mail on Sunday et le site web MailOnline. Ces derniers ont affirmé dans deux articles publiés en octobre dernier qu’il n’avait plus de contacts avec les Royal Marines.

A propos de

  1. Harry d’Angleterre

  2. Meghan Markle

Embourbés dans les combats judiciaires, Meghan Markle et le prince Harry voient enfin le bout du tunnel dans l’une des affaires qui les oppose à Associated Newspapers. Le duc de Sussex a officiellement accepté les excuses de l’éditeur du Mail on Sunday et du site web MailOnline. Ce dernier, à travers deux articles publiés en octobre, s’en était directement pris au fils cadet de la princesse Diana. En vertu d’un accord validé ce 1er février par la justice, le frère du prince William a pu obtenir des dommages-intérêts.

Pour rappel, Harry poursuivait le groupe de presse pour diffamation, en raison de deux publications “presque identiques”, qui affirmaient qu’il “n’avait pas été en contact” avec les Royal Marines depuis le mois de mars, période à laquelle le Megxit avait été enclenché. La Haute Cour de Londres a donc penché du côté du papa d’Archie qui a d’ores et déjà fait savoir, à travers son avocate Jenny Afia, qu’il reverserait l’argent à la Fondation Invictus Games. Organisme qu’il a créé pour aider les soldats blessés.

“Attaque personnelle contre la personne du duc”

Devant la Haute Cour de Londres, l’avocate du prince Harry avait estimé que les histoires publiées par Associated Newspapers étaient “sans fondement, fausses et diffamatoires”. Elles “constituaient non seulement une attaque personnelle contre la personne du duc, mais a également remis en question à tort son service dans ce pays, avait-elle argué. Un argumentaire qui a permis au prince Harry d’obtenir gain de cause. Le 27 décembre, le Mail On Sunday a publié des excuses, reconnaissant que le duc avait été en contact avec les Royal Marines.

Reste que la guerre contre le groupe de presse n’est pas terminée. De son côté, Meghan Markle tente toujours d’éviter la case procès contre l’éditeur. Ce dernier est accusé par la duchesse d’avoir porté atteinte à sa vie privée en publiant des extraits d’une lettre manuscrite adressée à son père, Thomas Markle, en août 2018.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Source: Lire L’Article Complet