Le prince William dénonce l’assassinat d’un garde forestier sud-africain

C’est un message peu habituel que le prince William a diffusé sur les réseaux sociaux de Kensington Palace. Le duc de Cambridge a en effet transmis personnellement (et publiquement, donc) ses condoléances à la famille d’Anton Mzimba. L’homme était un garde forestier de la réserve sud-africaine de Timbavati, que le futur roi d’Angleterre avait rencontré lors d’un entretien virtuel consacré à la défense des animaux.

« Je suis profondément attristé d’apprendre le meurtre d’Anton Mzimba, à qui j’ai parlé en novembre. Engagés et courageux, les rangers comme Anton sont essentiels à la conservation de la fantastique faune africaine. Les responsables doivent être rapidement traduits en justice. Mes pensées vont à sa famille », peut-on lire sur le compte officiel des Cambridge. Et pour montrer qu’il a écrit lui-même le message, c’est signé avec un « W ».

Guerrier de la vie sauvage

Le prince William s’était entretenu avec Anton Mzimba alors qu’il visitait les locaux de Microsoft à Reading, en Angleterre, pour découvrir un nouvel appareil censé aider les gardes forestiers à lutter contre les braconniers d’ivoire. D’après Helping Rhinos, une association locale qui lutte contre le braconnage, l’homme a été assassiné devant son domicile en début de semaine.

« Cette décision fait suite à de récentes menaces de mort et souligne la menace quotidienne à laquelle sont confrontés les gardes forestiers », a indiqué l’association en légende d’une photo de l’homme.

« Anton, tu as laissé un héritage – un héritage que nous porterons haut et que nous n’oublierons jamais, en ton honneur. Nous déplorons la perte de M. Anton Mzimba, chef des services de rangers, qui a consacré 25 ans de sa vie au Timbavati. Un témoignage authentique d’un guerrier de la vie sauvage », a de son côté posté la réserve naturelle sur Twitter.

Source: Lire L’Article Complet