Le roi Charles III embrassé sur la joue : une séquence déjà interdite

Le roi Charles III embrassé par une fan de la monarchie, l’image à fait le tour du monde avant d’être interdite par Buckingham Palace. En direct sur TF1 pour commenter les funérailles d’Elizabeth II, l’auteur Marc Roche explique cette décision de la couronne.

Dès ses premières heures de règne, le roi Charles III a imposé son style. Décrit comme simple et populaire, le souverain de 73 ans multiplie les bains de foule. Plus tactile que sa mère la reine Elizabeth II, il échange avec la foule, serre la main de ses sujets et se laisse même enlacer et embrasser par une fervente supportrice de la monarchie britannique. Le vendredi 9 septembre 2022, alors qu’il arrive à Buckingham Palace pour la première fois en tant que roi, le père des princes William et Harry a accepté qu’une fan le prenne dans ses bras et l’embrasse sur la joue. Des images inédites pour les Windsor qui ont fait le tour du monde en quelques heures seulement… et déjà interdites.

Selon Marc Roche, biographe royal, les équipes du nouveau roi « ont estimé que cela rabaissait la monarchie«  que de diffuser de telles embrassades entre le roi et un sujet. Interloqué, Gilles Bouleaux tente alors de comprendre : « Attendez parce que vous allez trop vite en besogne. Cette image, nous l’avons, toutes les télés du monde entier l’ont. Nous n’avons plus le droit de la diffuser ? Certains pourraient penser que ça humanise la monarchie et Buckingham considère que ça rabaisse la monarchie ? Que cela renvoie une image trop populaire ? » Le correspondant du magazine Le Point à Londres tente alors d’expliquer qu’en plus « de rabaisser la monarchie », il faut désormais laisser au roi la liberté de « définir son propre règne ».

>> PHOTOS – Charles III acclamé à son arrivée à Buckingham : le roi salué et embrassé par la foule

Charles III « est déjà plus humain » qu’Elizabeth II ?

Présente sur le plateau, Samantha De Bendern, chercheuse au Royal Institue of International Affairs, souligne que le roi Charles III « est déjà plus humain » aux yeux des Britanniques depuis que des révélations sur sa vie intime avec Camilla Parker Bowles ont été faites. « La monarchie avant était incarnée par la reine (…). Charles III, son vrai défi sera d’incarner la monarchie et que la monarchie ne soit pas juste une institution, mais qu’il devienne une institution« , poursuit-elle.

Ainsi, son caractère jugé trop populaire ferait « un peu peur » aux Anglais inquiets pour la survie de la monarchie. Isabelle Rivière, biographe de la reine, souligne que pour Charles III « c’est une question d’équilibre à trouver ». Quant à l’image du fils d’Elizabeth II se faisait embrasser, Vincent Meylan, rédacteur en chef du magazine Point de Vue, rappelle : « Cette image est double. Il y a une dame qui embrasse le prince Charles et juste après, il y a une dame qui lui baise les mains. Il y a deux images. Il y a trop de familiarité sur une photo. Il y a peut-être trop de respect sur l’autre (…). Je pense que c’est le manque d’équilibre dont parle Isabelle qui a été censurée-là« .

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !


  • Charles d’Angleterre


  • Elizabeth d’Angleterre

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet