Le saviez-vous ? Dalida a laissé trois lettres d’adieu avant de se donner la mort

Ce lundi 3 mai marque le 34ème anniversaire de la mort de Dalida, qui a mis fin à ses jours à l’âge de 54 ans. Avant de se donner la mort, la chanteuse a choisi de laisser trois lettres d’adieu. Explications.

A propos de


  1. Dalida

Derrière son sourire, une profonde détresse. Le 3 mai 1987, jour tristement célèbre 34 ans plus tard, connu pour avoir été le dernier de la star. Atteinte de dépression chronique, Dalida décide de mettre fin à ses jours à Paris, en avalant un cocktail fatal d’une centaine de médicaments et de whisky. Elle signe des adieux bouleversants en trois textes. La première lettre est donc destinée à son frère et manager, Orlando. La seconde est pour son compagnon du moment, un médecin divorcé du nom de François Naudy. Un détail ne change cependant pas. Dalida adresse d’ultimes adieux à son public, qu’elle n’oublie pas, dans une dernière lettre : “pardonnez-moi, la vie m’est insupportable.” Elle meurt à l’âge de 54 ans.

Adulée par le public, Dalida se sent seule, abandonnée, marquée au fer rouge par les drames et déceptions qui ont rythmé sa vie sentimentale. Vingt ans auparavant, et à la suite du suicide de Luigi Tenco, ce chanteur italien qu’elle a passionnément aimé, elle a eu recours aux mêmes gestes. L’intention est la même mais les destinataires diffèrent. La première lettre est adressée à sa mère, la deuxième à son ex-mari avec qui elle est alors en bons termes, Lucien Morisse (qui s’est aussi donné la mort en 1970), la troisième est pour son public. “Je me suis allongée sur le lit. Il n’était pas encore 20 heures. Je n’avais qu’une pensée en tête : Luigi. J’étais apaisée, j’allais le retrouver”, commente-t-elle plus tard. La mythique chanteuse échappe à la mort lorsqu’une femme de ménage entre dans sa chambre d’hôtel, intriguée par le silence qui y règne.

“Elle a adoré la vie”

Une icône tragique ancrée dans les mémoires. “Sa vie personnelle a été aussi forte que sa vie artistique”, a estimé Orlando, son frère, auprès de BFMTV en 2017. “Dalida a vécu plusieurs vies en une seule. Elle a eu une vie avec de grands bonheurs, de grands malheurs.” Et, en dépit de ceux-ci et des suicides respectifs de trois de ses ex-compagnons, “elle a adoré la vie, elle était solaire.” Son absence laisse encore un vide dans les quotidiens de ceux qui l’ont aimé.

Crédits photos : JEAN-CLAUDE WOESTELANDT / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet