Le saviez-vous ? Yves Montand : son fils Valentin était « très maladroit avec les femmes »

Ce mardi 9 novembre marque les 30 ans, jour pour jour, de la disparition d’Yves Montand. Le mythique chanteur-acteur a laissé derrière lui son jeune fils alors âgé de 3 ans, Valentin Montand, né de son union avec Carole Amiel.

Il aurait atteint l’âge symbolique de 100 ans le 13 octobre dernier. Ce mardi 9 novembre marque l’anniversaire de la mort d’Yves Montand, disparu en 1991. Il y a 30 ans jour pour jour, le chanteur-acteur de 70 ans a succombé à un infarctus, laissant derrière lui sa dernière épouse, Carole Amiel, et leur fils Valentin, alors âgé de 3 ans. Le petit garçon a bien grandi depuis : en couple avec une certaine Florence, il est devenu père d’une petite Margot en 2019. Une réussite qui n’était pas gagnée, tant le jeune homme de 32 ans n’a pas hérité du « talent de séducteur » de son illustre père. « J’ai eu la chance de rencontrer la bonne personne, mais avant, j’étais très maladroit avec les femmes », confiait-il à nos confrères de Paris Match en mai 2021.

Dans un précédent entretien accordé à Paris Match, en novembre 2016, Valentin Montand évoquait déjà sa légendaire maladresse auprès de la gent féminine. « Pendant des années, une fille représentait une créature mystérieuse et effrayante. À 27 ans, je n’ai eu que deux histoires et ça me va très bien », expliquait-il avec humour, regrettant que son père, connu pour ses conquêtes célèbres, ne lui ait pas légué « de bonnes astuces de séduction ». Pour autant, pas question d’utiliser la notoriété d’Yves Montand pour attirer les demoiselles. « Mes deux petites amies ont appris qui j’étais deux mois après notre rencontre », avait-il assuré à l’hebdomadaire, à une époque où il n’avait pas encore croisé la route de sa compagne, mère de sa petite fille de 2 ans.

Une certaine douleur s’est réveillée

Père comblé, Valentin Montand a rencontré sa compagne il y a cinq ans lors d’une soirée d’anniversaire. « Rapidement, j’ai su que je voulais passer tout mon temps avec elle« , avait-il affirmé dans les colonnes de Paris Match. La petite famille s’est installée à Montpellier, où ce passionné d’informatique a fondé un institut de formation dédié aux jeux vidéo. La naissance de sa fille a réveillé une certaine douleur en lui, liée à la mort brutale de son père sur le tournage du film IP5. « L’absence de père s’est fait ressentir quand il a été papa », avait glissé sa mère Carole Amiel auprès du Parisien, en octobre dernier, à l’occasion de la sortie de son livre Yves Montand, la force du destin (Éditions de La Martinière).

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet