Les anciens managers de Britney Spears ripostent

L’avocat de Britney Spears, Mathew Rosengart, a assigné l’ancienne société de management de sa cliente à donner toute leur comptabilité relative à la chanteuse. Le but affiché : connaître le montant exact des frais facturés à la chanteuse par l’entreprise depuis 2008 et débusquer d’éventuelles
transactions frauduleuses. Tri Star Sport and Entertainment Group a répondu par la négative à cette demande, arguant qu’ils ne divulgueraient les comptes qu’à partir de 2019, c’est-à-dire lorsque la tutelle a officiellement été
remise en question. Sachant que la société a arrêté de représenter l’interprète de Toxic en 2020, les documents qu’ils sont prêts à partager sont très succincts.

Tri Star Sport and Entertainment Group représentait Britney Spears au début de sa tutelle en 2008 et sa PDG, Lou Taylor, est depuis longtemps dans la ligne de mire du mouvement #FreeBritney. Elle a déjà été accusée d’avoir aidé Jamie Spears à mettre en place la tutelle afin d’en tirer le maximum de profit. Des allégations qu’elle a toujours réfuté, mais pour
Mathew Rosengart, ce refus de transmettre la comptabilité est la preuve qu’ils ont « beaucoup plus à cacher », comme il l’a fait savoir dans un courrier ajouté au dossier relayé par Rolling Stone.

Pas vu, pas pris

Par ailleurs, l’avocat de l’artiste leur demande aussi des explications sur les écoutes et le contrôle des appareils de communication de la chanteuse. Dans le documentaire Controlling Britney Spears, un ancien employé de la société de sécurité Black Box,
Alex Vlasov, a affirmé que le
père de la star et son équipe de management épluchaient tous ses faits et gestes dans un groupe de discussion, ayant accès à l’intégralité du contenu de ses smartphones et autres ordinateurs, ainsi qu’un un micro placé dans sa chambre.

Tri Star Sport and Entertainment Group dément avoir « ne serait-ce que suggéré de mettre sur écoute les conversations » et affirme « ne pas être au courant d’un micro dans la chambre » de la chanteuse. La prochaine audience pour mettre fin à la tutelle de Britney Spears, dont la fortune est estimée à 60 millions de dollars, doit avoir lieu le 12 novembre.

Source: Lire L’Article Complet