"Les mystères de l’amour" : Elsa Esnoult trouve certaines critiques "injustes"

Dans une interview accordée au magazine Public, en kiosque le 20 novembre, Elsa Esnoult revient sur les nombreuses critiques dont Les mystères de l’amour est la cible.

  • Elsa Esnoult

En moins de dix ans, Elsa Esnoult est devenue une figure les plus apprécies des mondes de la télévision et de la chanson. L’interprète de Fanny dans Les mystères de l’amour cumule les succès et les disques d’or, à l’instar de celle qui était son idole dans les années 90 et qui est aujourd’hui l’une de ses collègues, Hélène Rolles. Malgré les rumeurs de mésentente entre les deux femmes, Elsa l’assure : elle est toujours aussi admiratrice de l’interprète de Pour l’amour d’un garçon. Dans une interview accordée à Public, en kiosques le 20 novembre, la jeune femme de 32 ans a confié qu’elle n’en menait pas large quand elle l’a rencontrée : En voyant Hélène, j’ai fait la fan ! Je lui ai dit que je l’avais vue en concert, et lui montrer une photo de moi petite avec un T-shirt à son effigie”.

Elsa Esnoult n’est pas choquée des scènes “hot” dans “Les Mystères de l’amour”

Celle qui a aussi brillé dans l’émission Danse avec les stars aux côtés d’Anthony Colette en profite aussi pour défendre ardemment la série qui lui a permis d’accéder à la notoriété. Elsa le jure : l’étiquette AB Productions, dont tant d’autres acteurs avant elle ont souffert, ne lui fait absolument pas peur. “Même si je ne fais que ça dans ma vie, ce sera très bien !”, juge-t-elle. “Surtout que la série a changé : ce n’est plus une sitcom, on joue dans de vrais décors, sans rires enregistrés”. De quoi clouer le bec aux quelques snobs qui se moquent des Mystères de l’amour : “En plus, certaines critiques sont injustes : on travaille comme des malades, à tourner vingt séquences par jour quand, au cinéma, on en fait une seule. Et puis, ça reste une série légère, pour se divertir”. Et si Hélène Rolles affirmait que certaines scènes n’étaient pas convenables pour les enfants, Elsa Esnoult, elle, ne semble pas gênée de cet aspect : “C’est très second degré. Et ça reste soft : on n’est jamais nus”. On peut dire que celle qui incarne à l’écran la chérie de Cri-Cri d’Amour n’a pas froid aux yeux !

Source: Lire L’Article Complet