"Les Z'amours" : la mise au point de Bruno Guillon après une réponse agaçante

Jeudi 12 novembre 2020 dans l’émission Les Z’amours diffusée sur France 2, Bruno Guillon a fait une petite mise au point suite aux réponses de ses trois candidats qui l’ont légèrement… agacé.

Restez informée

“On ne choisit pas une femme pour l’emprisonner”, a balancé Bruno Guillon. Jeudi 12 novembre 2020 dans l’émission Les Z’amours, diffusée tous les midis sur France 2, le remplaçant de Tex a eu un léger coup de sang après avoir entendu les trois réponses de ses candidats sur un sujet précis. Il faut dire que depuis qu’il a pris les commandes de l’émission, l’animateur radio n’a pas sa langue dans sa poche… et encore moins quand il s’agit des femmes. La question était la suivante : “Imaginez votre chérie qui s’apprête à rencontrer vos amis et vous lui faites remarquer que sa tenue est un peu trop sexy et qu’il serait préférable qu’elle se change. Quelle serait sa réaction ?” L’animateur énonce donc les trois propositions dont l’une qui décrit une réaction “conciliante” : “On ne va pas s’embrouiller pour ça, je vais me changer”. À la surprise de l’animateur, les trois candidats ont opté pour cette réponse.

“En 2020, les femmes s’habillent comme elles veulent”

“Vous êtes un peu jaloux, Quentin ?”, demande alors Bruno Guillon à l’un d’entre eux, tentant de comprendre. “Oui, un petit peu”, lui répond-t-il, avant de se faire couper la chique par l’animateur : Parce que vous savez, en 2020, tout le monde s’habille comme il veut, hein ? Ça s’appelle la liberté des gens.” Et Bruno Guillon n’est pas au bout de ses peines. Deuxième candidat, même réponse. Troisième candidat, même réponse. C’en est trop : “C’est bizarre ça… C’est fou, non ? En 2020, pour moi, les femmes s’habillent comme elles veulent. On ne les a pas choisies pour vivre avec elles et les enfermer. Un couple c’est ça, la liberté de l’un, plus la liberté de l’autre. Et puis, on s’arrange, on se concilie”, balance Bruno Guillon, agacé.

Aussitôt, un silence de gêne envahit la salle. Mais c’était sans compter sur la voix de Pascal, la voix off de l’émission, qui a félicité son acolyte pour son intervention : “Absolument !”, a-t-il balancé, suivi des applaudissements du public. Bruno Guillon, conscient d’avoir un peu plombé l’ambiance, a tenté de détendre l’atmosphère avec une petite pirouette : “Moi je peux vous dire que ça m’ennuierait que ma femme me dise, quand je vais bosser à la télé : ‘tu m’enlèves tout de suite cette mini-jupe !'” Face aux rires coincés de ses interlocuteurs, l’animateur a conclu : “Vous n’êtes pas obligés de penser comme ça, évidemment.”

Source: Lire L’Article Complet