Line Renaud : le jour où elle a échappé à la mort de justesse

Line Renaud est de retour sur le petit écran ce mardi 28 décembre sur France 3 dans un téléfilm. L’actrice a une carrière, mais aussi une vie bien remplie qui aurait pu s’arrêter très tôt, comme elle l’avait confié en mars dernier à « Gala ».

Les fans de Line Renaud pourront la retrouver, ce mardi 28 décembre, sur France 3 dans un téléfilm intitulé Le Squat. Elle y interprète le premier rôle, celui d’une octogénaire grincheuse qui s’oppose à accueillir un père et son fils sans domicile dans son appartement. La comédienne de 93 ans a une carrière impressionnante qui aurait pu ne jamais débuter, comme elle l’a expliqué dans les colonnes de Gala en mars dernier. Line Renaud a échappé de peu à la mort alors qu’elle n’était qu’une enfant.

Line Renaud a connu la Seconde Guerre mondiale. Et celle, dont le plus grand regret a longtemps été de ne pas avoir eu d’enfant, en garde encore aujourd’hui des souvenirs très précis. Elle en avait raconté l’un d’eux : « Je me souviens encore de ce jour où j’étais allée porter des épluchures de légumes à des voisins. On était sur le pas de la porte, j’étais en train de leur parler et là, il y a eu une alerte. Vite, j’ai couru vers chez moi, les bombes sont tombées juste après et quand je suis revenue vers les personnes, elles avaient toutes été tuées sur le pas de leur porte. Et d’ajouter :J’avais échappé à la mort. Si j’étais restée chez eux pour me cacher, j’aurais été tuée.

> Découvrez les photos de Line Renaud qui reçoit la Légion d’honneur

Line Renaud : “Il faut aimer la vie”

Des histoires comme celle-là, Line Renaud en a plusieurs, parce que “quand on a traversé quatre ans de guerre, quand on a été mitraillés par les Allemands, bombardés… (…) On échappait à la mort sans arrêt, ajoute-t-elle. Des événements tragiques, dont celle qui a connu deux grands amours dans sa vie avec Loulou Gasté et Nate Jacobson, a décidé de tirer profit par la suite : “Je crois que le fait [d’avoir échappé à la mort] sans arrêt nous a donné finalement une grande force, une envie de se battre, de croire encore plus à la vie. Parce qu’elle était partout.” D’ailleurs selon elle, pour bien vieillir, “il faut aimer la vie”.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet