Louane : ses confidences sur les critiques qu’elle reçoit sur son physique

Dans une interview accordée à Simone, Louane s’est confiée sur le sexisme auquel elle fait face régulièrement et sur les critiques qu’elle reçoit quotidiennement sur son physique.

Louane Emera

Je m’aime quand même.” C’est la réponse cash (et cute) que Louane a faite aux internautes qui l’attaquaient sur son physique après son passage dans The Voice 2021. Les commentaires grossophobes se sont multipliés sur les réseaux sociaux après sa performance dans l’émission. Mais pas de quoi l’atteindre. Il faut dire que Louane Emera est habituée à subir le sexisme depuis qu’elle a été découverte dans la deuxième saison du télécrochet. “Il faut avoir les épaules et être bien entourée quand on rentre dans ce milieu là, particulièrement jeune”, a-t-elle confié dans une interview accordée à Simone. Et d’ajouter : “Très, très vite on vous fait sentir très adulte pour la moitié des choses et à la fois c’est très facile d’être infantilisée, particulièrement quand on est une femme je crois.”

“Je ne me souviens pas avoir dit un jour que j’étais mannequin”

“Moi, honnêtement je ne changerai pour rien au monde, a continué Louane, précisant : “Le sexisme que j’ai vécu dans le monde de la musique, ça a toujours été de l’apparence. Si un gars arrive en jogging et fait sa perf… trop cool. Si t’es une meuf, c’est différent, on te demande d’être apprêtée tout le temps. T’as une heure et demi de prépa versus un gars qui va arriver quinze minute avant de chanter, de monter sur scène et il s’en fout quoi.” Une des parties “les plus compliquées de [son] métier”, a confié la jeune maman d’Esmée : “Quoi que je fasse, je serai toujours jugée sur mon corps, sur mon physique et sur mon apparence. Toujours. Pourtant, je ne me souviens pas avoir dit un jour que j’étais une mannequin. Je suis une chanteuse.”

Quant aux critiques auxquelles elle fait face régulièrement, particulièrement sur les réseaux sociaux, Louane essaye de ne pas y prêter attention : Il y a des jours où j’en ai rien à faire et où ça se passe très bien, et il y a des jours où je vais avoir une avalanche de m*rde sur la tête et je ne vais pas être bien pendant quelques minutes. Après, ça ne dure jamais très longtemps.” Et ce sont les haters qu’elle plaint. “Au final c’est eux les plus tristes, ils ont rien d’autre à faire que critiquer mon corps ou mon physique, a-t-elle déclaré, concluant : “Les réseaux sociaux, c’est vraiment la peste !” Sa solution : la bienveillance. Si seulement…

« Je ne me souviens pas un jour avoir dit que j'étais une mannequin, je suis une chanteuse ! »

Louane nous parle des jugements qu'elle subit au quotidien.

Source: Lire L’Article Complet