Loyers en hausse : à quoi s'attendre ?

Jeudi 4 novembre 2021, nos confrères de BFMTV ont révélé que les locataires devaient s’attendre à voir leurs loyers augmenter de plus en plus dans les prochaines années. On vous explique pourquoi.

Restez informée

Depuis le 1er octobre 2021, les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 12,8% pour près de 3 millions de ménages… Une évolution qui vient en réaction à l’explosion du marché européen du gaz, a expliqué la Commission de régulation de l’énergie comme nous vous l’avions rapporté le 29 septembre 2021 : « Ces hausses reflètent strictement l’évolution des coûts d’achat du gaz des fournisseurs historiques, dont Engie, dont les bénéfices n’augmentent pas du fait de cette hausse ». Déjà depuis le mois de mai 2021, les tarifs réglementés avaient subi une forte augmentation avec un pic en juillet 2021. Malheureusement, les loyers vont connaître eux aussi une augmentation. Chaque trimestre, chaque année, l’évolution des prix des produits à la consommation est observée, excluant le tabac et les loyers. Pourtant, l’indice de référence des loyers est directement lié à cette évaluation…

Les loyers en hausse à leur tour

Si au premier trimestre cet indice a augmenté de 0,09%, au deuxième trismestre cette augmentation a grimpé à +0,42%. Une évolution inquiétante qui pourrait connaître la même augmentation pour les prochains trimestres. Et pour cause, « le prix à la consommation ont progressé de 2,6% sur un an, après +2,2% en septembre et +1,9% en août« , ont analysé nos confrères de BFMTV, jeudi 4 novembre 2021. Et si l’on pourrait croire que ces augmentations profitent aux propriétaires, il n’en est rien. En effet, nos confrères ont rapporté que « le rendement de l’investissement locatif pour les propriétaires se dégrade« . Il est de moins en moins rentable d’investir dans le locatif dans les dix plus grandes métropoles de la métropole. Et pour cause, les loyers évoluent en parallèle des prix de la consommation mais pas à la même vitesse. Ainsi, les années qui passent rendent l’investissement locatif de moins en moins bénéficaire. Rappelons que chaque bail de location d’un bien immobilier comporte une clause de révision annuelle de son montant. Ils pourraient donc être très affectés par ces augmentations diverses.

Source: Lire L’Article Complet