« Macron ne pouvait plus le saquer » : ce proche d’Edouard Philippe qui balance

Le livre “La vérité sur Edouard Philippe” publié ce 9 septembre chez Robert Laffont dévoile les vraies coulisses de son départ de Matignon en 2020. Selon les dires d’un de ses proches, il s’avère qu’Emmanuel Macron avait du mal à supporter son Premier ministre.

Les masques tombent. Ce jeudi 9 septembre, le livre La vérité sur Edouard Philippe du journaliste Tugdual Denis des éditions Robert Laffont vient lever le voile sur ses conditions de départ de Matignon en 2020. La raison invoquée pour justifier sa démission à Emmanuel Macron en pleine crise sanitaire est son élection à la mairie du Havre. Alors Premier ministre, il a dû faire un choix entre ses deux mandats et la balance a penché pour la Normandie. Il s’agit de la version officielle, sauf que dans cette biographie sur Edouard Philippe, il semblerait qu’il existe une seconde version.

En réalité, la vérité est toute autre. Depuis un moment, des rumeurs se propageaient sur les mauvaises relations qu’entretenaient les deux hommes politiques. Les tensions étaient davantage présentes au sein du gouvernement. Alors que certains proches évoquent un “divorce à l’amiable” après la démission d’Edouard Philippe, d’autres ont un avis plus tranché. Comme Thierry Solère, député des Républicains, selon lui la vraie raison est qu’ “Emmanuel Macron ne pouvait plus le saquer. Ça, c’est dit !

Édouard Philippe bientôt à l’Élysée ?

Le départ de l’ancien Premier ministre du gouvernement n’a pas été le seul sujet abordé lors de la rédaction de cet ouvrage. En effet, Edouard Philippe a aussi détaillé ses ambitions avenirs dans la politique face à Tugdual Denis, le directeur adjoint de la rédaction de Valeurs actuelles. Selon les propos rapportés par l’Obs, l’époux d’Édith Chabre a simplement dit : Si un jour je suis élu, c’est moi qui fixerai le cap, croyez-moi.” Une phrase qui veut dire beaucoup surtout quand ce dernier a déjà prévu de créer son propre parti et ne cesse d’être sous le feu des projecteurs. Il semblerait donc qu’après avoir gouverné le pays, Edouard Philippe souhaiterais le présider… en 2027.

Crédits photos : Eliot Blondet/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet