Marie Dal Zotto ("Mention particulière, bienvenue dans l'âge adulte") : "Je suis amoureuse"

Trois ans après le premier volet de Mention particulière sur TF1, Marie Dal Zotto revient cette fois-ci plus déterminée que jamais dans Mention particulière : bienvenue dans l’âge adulte. Interrogée par LCI le 10 mai 2021 sur sa vie amoureuse, l’actrice s’est livrée sans filtre.

Restez informée

Une femme épanouie sur tous les plans. Lundi 10 mai 2021, les téléspectateurs de TF1 pourront retrouver les aventures de Marie Dal Zotto, comédienne de trente-deux ans atteinte de trisomie-21, dans Mention particulière : bienvenue dans l’âge adulte au côté de Bruno Salomon et Hélène de Fougerolles. Trois ans après avoir fait ses premiers pas sur le petit écran dans le même téléfilm, dans lequel la jeune Laura passait tout juste son baccalauréat, celle qui partage sa vie avec un certain Derek depuis bientôt quinze ans s’est confiée aux caméras de LCI le 10 mai 2021 dans l’interview Kestuf. Sans filtre, Marie Dal Zotto s’est livrée au sujet de sa vie amoureuse…

“Je ne compte pas me détacher de lui, il est trop précieux”

“La vie de Laura colle à peu près à la mienne parce que maintenant je travaille, je suis amoureuse et indépendante”, explique l’actrice de Mention particulière aux caméras de LCI, qui se qualifie comme une femme “courageuse, malicieuse et fonceuse”. En effet, si la comédienne a subi les moqueries toute son enfance sur son handicap, elle a fini par trouver son salut dans le théâtre : “Ça a été une sorte d’évasion, de soulagement.” Une passion qui n’a pas échappé à son compagnon, Derek : “Je suis très fière de lui. Il a quarante ans et ça fait quatorze ans qu’on est ensemble. Et je ne compte pas me détacher de lui, il est trop précieux”, a affirmé l’actrice, les yeux remplis d’amour.

Dans Mention particulière : bienvenue dans l’âge adulte, Marie Dal Zotto, alias Laura, se bat pour faire accepter sa différence aux yeux de ses nouveaux collègues. Une triste réalité qu’elle espère voir évoluer avec une approche différente du handicap : “Il faudrait nous rencontrer, discuter avec nous et faire des choses ensemble. Pour qu’ils voient qu’on n’est pas si différents”. En attendant de pouvoir remonter sur les planches, Marie Dal Zotto se voit déjà dans des séries télévisées comme Plus belle la vie qu’elle adore regarder sur son temps libre : “C’est une série dont je suis passionnée. On peut tous se reconnaître dans les personnages. Moi, je me vois bien en Luna !” C’est tout ce qu’on lui souhaite !

Source: Lire L’Article Complet