Marilyn Manson accusé de viols et d'agressions sexuelles, ces citations de son livre qui faisaient déjà froid dans le dos à l'époque

Des citations du livre de Marilyn Manson faisaient déjà références aux côtés sombres et dérangeants du chanteur à l’époque. 

Les révélations s’enchaînent depuis plusieurs semaines. Récemment, une actrice de Game of Thrones dévoilait un témoignage choc concernant le fait que Marilyn Manson l’avait torturée et blessée physiquement. Nombreuses sont les victimes du chanteur à prendre la parole et chaque jour, on apprend un peu plus de détails glauques concernant les violences qu’il a fait subir à certaines femmes. Pourtant, les côtés sombres et dérangeants de Marilyn Manson existent depuis longtemps. Dans ses mémoires The Long Hard Road Out of Hell publiées en 1998, le chanteur avait déjà des mots qui faisaient froid dans le dos. Parmi certains passages, on pouvait lire : “Il n’y a rien de tel que de faire une différence dans la vie de quelqu’un, même si cette différence est une vie de cauchemars et une fortune en frais de thérapie.”

Marilyn Manson avait aussi écrit : “Je devenais le monstre froid et paralysé émotionnellement que je voulais toujours être, et je n’étais pas si sûr d’aimer ça. Mais c’était trop tard. La métamorphose était déjà bien engagée.” Dans son livre, le chanteur avait aussi avoué avoir agressé sexuellement une femme dans les années 90 avec son ami Trent Reznor, bien que celui-ci ait démenti les dires. Marilyn Manson avait utilisé des mots crus : “Nous avons donc commencé à lui presser les mamelons et à stimuler ses parties génitales et ce que vous avez. Nous rions parce que nous étions tous les deux ivres, mais pas aussi ivres qu’elle. (…) J’ai trouvé un briquet et j’ai commencé à brûler ses poils pubiens. Bien que cela ne lui ait pas fait de mal, cela ne l’a pas aidée à sentir mieux que l’odeur qu’elle avait déjà”. Des citations glaçantes et horripilantes. Une fan a aussi révélé que Marilyn Manson était abusif au point de forcer des admiratrices à se déshabiller.

Source: Lire L’Article Complet