Marilyn Monroe, de nouvelles déclarations sur sa mort font surface

Près de 60 ans après le décès de l’icône mondiale, le doute persiste sur les raisons de son décès. Que s’est-il passé le soit où Marilyn Monroe est morte ?

Même après sa mort, elle fait encore parler d’elle. Près de 60 ans après son décès, Marilyn Monroe reste une véritable énigme à résoudre. D’ailleurs, ce 27 avril, les fans de l’icône vont pouvoir en apprendre davantage sur la star hollywoodienne. La réalisatrice Emma Cooper vient juste de dévoiler sur la plateforme de streaming Netflix son documentaire sur la star. Dans Le Mystère de Marilyn Monroe : conversations inédites, de nouveaux détails intrigants sur sa mort, survenue dans la nuit du 4 au 5 août 1962, sont révélés.

Pour ce documentaire, des techniques innovantes ont été utilisées. Des acteurs pratiquent la synchronisation labiale pour donner vie à des interviews données dans le best-seller du New-York Times, Les vies secrètes de Marilyn Monroe. Ce long reportage semble partir de l’idée que la chanteuse s’est bien donnée la mort à son domicile de Los Angeles, en ingérant une grande quantité de barbituriques. Toutefois, à fur et à mesure que le documentaire se dévoile, plusieurs faits montrent que le décès de Marilyn Monroe a eu lieu plusieurs heures avant l’heure qui figure sur le rapport officiel de son décès. Pourquoi garder cette preuve secrète ?

Pour comprendre ce qu’il s’est passé, il faut revenir quelques années en arrière. La vie sentimentale de Marilyn Monroe a fait l’objet de plusieurs rumeurs, dont une liaison avec le président des États-Unis de l’époque, John Fitzgerald Kennedy, mais aussi avec son frère, Robert Kennedy. Un détective privé, qui a confirmé avoir mis la maison et les téléphones d’un ami des Kennedy vient confirmer ces suppositions. Quelques heures avant sa mort, Robert Kennedy, alors procureur général des États-Unis, a passé un coup de fil à Marilyn Monroe. « Ne m’embête pas, laisse-moi tranquille, ne te mêle pas de ma vie. J’ai l’impression qu’on me tourne autour, qu’on m’utilise, que je suis un morceau de viande », avait lancé l’actrice.

Morte de désespoir ?

Considérée comme trop « gauchiste » par les conseillers des deux hommes politiques, alors en train de gérer la crise des missiles de Cuba, ils auraient demandé aux frères Kennedy de ne plus fréquenter Marilyn Monroe. Triste et remplie de désespoir, l’icône aurait décidé de mettre fin à ses jours. Arthur James, un ancien ami de la star le confirme dans le documentaire. « C’est ce qui l’a tuée, je me fiche de ce que les gens peuvent dire ». Le changement d’heure sur l’avis de décès de Marilyn Monroe aurait permis aux équipes de Robert Kennedy de faire disparaître toutes les preuves d’un certain lien entre l’homme politique et la comédienne. 

À voir aussi : Love Magazine, Kendall Jenner se prend pour Marilyn Monroe

H.B.

Source: Lire L’Article Complet