Mask Singer : Jarry au bord des larmes en écoutant une chanson qui lui rappelle son père

Samedi 7 novembre 2020, dans "Mask Singer", Jarry a été bouleversé par le choix de la chanson du robot "I will survive", de Gloria Gaynor. Elle lui rappelle son père décédé en 1998.

La deuxième saison de Mask Singer, sur TF1, est pleine de surprises et de rebondissements. Samedi 7 novembre 2020, lors du quatrième prime, les téléspectateurs ont pu découvrir l’identité de deux nouvelles personnalités cachées sous les costumes. Il s’agissait de Djibril Cissé dans le squelette et de Liane Foly dans la pieuvre. Les autres personnages toujours masqués se sont qualifiés pour la demi-finale qui aura lieu samedi 14 novembre prochain. Mais lors du dernier prime, c’est le robot qui a une nouvelle fait sensation. Depuis de nombreuses semaines, il ne cesse de surprendre et de séduire les téléspectateurs et les membres du jury. Samedi soir, c’est avec sa chanson I will survive, de Gloria Gaynor, qu’il a marqué des points.

Son interprétation et son choix de chanson ont particulièrement bouleversé Jarry. En effet, c’est en 1998, année de sortie de cet hymne, que son père est décédé d’un cancer. Un souvenir qui ne lui a pas permis de retenir ses larmes. Toujours très touché par cette disparition, il a laissé son émotion parler. Une confession qui a ému les membres du jury, Kev Adams, Anggun ou encore Alessandra Sublet. D’ailleurs, cette dernière n’a pas hésité à se lever pour aller prendre Jarry dans ses bras. Sur les réseaux sociaux aussi, les internautes ont été nombreux à réagir à cette séquence très émouvante. "Très émouvant Jarry", "Jarry m’a fait pleurer", "Tellement touchant", peut-on notamment lire sur Twitter.

Jarry a révélé à son père être homosexuel le jour de sa mort

Ce n’est pas la première fois que Jarry évoque la mort de son père. C’est sur son lit de mort qu’il lui a révélé être homosexuel. "Ça a été un moment où je voulais absolument qu’il le sache avant que je parte (…) Il est mort dans mes bras et ce moment où il s’est éteint, j’ai eu l’impression qu’il y avait une partie de moi qui est partie avec lui, mais en tout cas, je lui ai dit", avait expliqué Jarry dans Ça fait du bien en 2019. "Je lui ai dit : ‘Je suis homosexuel, je préfère les hommes et il m’a dit : ‘Écoute, tu vois où j’en suis aujourd’hui donc va, vis et deviens’". Des mots qui resteront toujours gravés dans la mémoire de l’humoriste.

Source: Lire L’Article Complet