Meghan Markle et Harry : cet énorme dilemme concernant le baptême de Lilibet

Née le 4 juin dernier, la petite Lilibet Diana doit être baptisée. Selon l’experte royale Daniela Elser, le baptême anglican de la fillette va causer un nouveau dilemme entre les Sussex et la famille royale britannique.

Meghan Markle

Harry d’Angleterre

Depuis plus d’un an, Meghan Markle et le prince Harry n’en font qu’à leur tête. Bye bye la famille royale britannique et son protocole, désormais c’est aux Etats-Unis que les Sussex vivent leur vie. Contrats avec Netflix, avec Spotify, création du site de leur fondation, podcasts… Meghan Markle et le prince Harry n’étant plus des membres seniors de la couronne, ils sont désormais libres de vivre comme bon leur semble. Quitte à se brouiller définitivement avec les Windsor, en accordant une interview catastrophique à Oprah Winfrey. Un entretien qui n’a fait que creuser le fossé entre les Sussex et le reste de la famille royale britannique. Mais le 17 avril dernier, à la suite des obsèques du prince Philip, le prince Harry a eu l’occasion de discuter avec son père le prince Charles et son frère le prince William pour la première fois depuis cette interview. Une discussion dont aucune information n’a été révélée, même si plusieurs experts ont affirmé qu’elle n’a rien donné de concret.

La naissance de Lilibet

Le 4 juin dernier, la famille royale britannique s’est agrandie grâce à la naissance de Lilibet Diana, la fille de Meghan Markle et du prince Harry. Un bébé très attendu pour le couple, qui avait vécu une fausse couche quelques mois plus tôt. Evidemment, la famille royale britannique s’est empressée de féliciter les Sussex. Si le visage de la petite fille est toujours méconnu, les Windsor ont eu la chance de le découvrir dans une conversation Whatsapp secrète. La reine Elizabeth II a été la première à être informée de la naissance de son arrière-petite-fille et a même fait sa rencontre en visio. Et si le prince Harry était tout seul lors de sa venue à Londres pour l’inauguration de la statue en hommage à Lady Diana, il se murmure qu’il devrait y revenir en septembre prochain avec Meghan Markle, Archie et Lilibet. L’occasion pour les Windsor de rencontrer la petite fille, et de retrouver la duchesse de Sussex qui n’a plus posé un orteil en Angleterre depuis mars 2020.

https://www.instagram.com/p/CPyijxxnkdB/

A post shared by The Royal Family (@theroyalfamily)

Quel lieu pour le baptême ?

Avec la naissance de Lilibet se pose l’épineuse question de son baptême. Comme chaque membre de la famille royale britannique, la fillette sera baptisée selon les rites anglicans. Problème : le baptême sera-t-il organisé en Angleterre auprès de la reine Elizabeth II, ou aux Etats-Unis, en petit comité ? Une experte a son avis sur la question. “Si les Sussex décident de faire baptiser Lili au Royaume-Uni – peut-être en septembre, quand Harry et Meghan pourraient revenir à Londres selon la rumeur – cela pourrait être interprété comme un signe de paix après des années de guéguerre et de rancœur familiale”, a souligné la spécialiste Daniela Elser auprès du Daily Mail.

Mais si la cérémonie est organisée aux Etats-Unis, ce geste serait perçu “comme rien d’autre qu’un rejet de la famille royale”. S’il se murmure que le visage de la fillette pourrait enfin être révélé le jour de son baptême, un autre problème majeur se pose : le choix du parrain et de la marraine. Est-ce que Meghan et Harry choisiront un membre du clan Windsor, ou préfèreront-ils choisir un de leurs nombreux amis d’Hollywood ? “Cela donnerait l’impression qu’au Royaume-Uni, la famille et les amis de longue date sont sacrifiés”, termine Daniela Elser. Entre la paix ou la guerre, les Sussex ont un ultime choix à faire.

Source: Lire L’Article Complet