Meurtre d’Hélène Pastor : pourquoi Éric Dupond-Moretti est appelé à témoigner

Avant de devenir ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti a défendu Wojciech Janowski, condamné pour le meurtre de sa belle-mère Hélène Pastor en 2014. Le procès en appel de cet ex-consul honoraire de Pologne à Monaco doit se tenir jusqu’au 19 novembre.

Le procès en appel dans l’affaire Hélène Pastor aboutira-t-il à une tout autre conclusion ? Jusqu’au 19 novembre, la cour d’assises d’appel des Bouches-du-Rhône rejuge Wojciech Janowski, ex-consul honoraire de Pologne à Monaco. Le gendre d’Hélène Pastor est accusé d’avoir commandité l’assassinat par balles de la milliardaire monégasque, tuée dans sa voiture sur un parking d’un hôpital de Nice en 2014. À l’époque, l’accusé est défendu par Éric Dupond-Moretti, rendu célèbre pour sa longue liste d’acquittements. Désormais ministre de la Justice, le garde des Sceaux est appelé à comparaître en tant que témoin, d’après des infos de Nice-Matin.

Lors du procès en première instance, Éric Dupond-Moretti s’était distingué par un coup d’éclat resté dans les mémoires. L’avocat lillois avait plaidé coupable, contre le consentement de son client. Ce dernier avait d’abord reconnu les faits en garde à vue avant de se rétracter. « Wojciech Janowski est coupable d’avoir commandité l’assassinat d’Hélène Pastor. Ces mots que vous attendiez de lui sortent de ma bouche​ », avait-il lancé, d’après des propos rapportés par Ouest-France. « L’éventuelle déposition du Garde des Sceaux poserait un problème de secret professionnel. Et s’il venait à se présenter, je ne lui poserai pas la moindre question car ce serait donner du crédit à Janowski qui n’en a absolument plus​ », a fait savoir Me Gérard Baudoux, un des avocats du fils d’Hélène Pastor, Gildo Pallanca-Pastor, auprès de l’AFP.

Il clame son innocence

La cour d’assises d’appel des Bouches-du-Rhône compte sur cette audition pour faire la lumière sur le conflit opposant Éric Dupond-Moretti à son ex-client. Wojciech Janowski, marié pendant près de 30 ans à la fille de la victime, a attaqué son ex-avocat, affirmant que celui-ci avait plaidé contre son gré. Il est rejugé depuis le 18 octobre avec quatre autres protagonistes de l’affaire, pour l’assassinat d’Hélène Pastor, une femme d’affaires de 77 ans, et de son homme de confiance, Mohamed Darwich. Condamné à la perpétuité en 2018, le principal accusé continue de clamer son innocence.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Thibault Moritz/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet