Michel Barnier catalogué de « French Joe Biden » : ses ambitions « faisaient sourire »

La tension monte chez Les Républicains. À un mois du congrès, Michel Bernier candidat à la primaire de la droite grimpe dans les sondages. Pourtant, les ambitions de l’ancien ministre de Jacques Chirac catalogué de « French Joe Biden », faisaient sourire, assure L’Obs ce jeudi 4 novembre.

Michel Barnier monte en puissance dans les sondages. À l’annonce de sa candidature à la primaire de la droite, les moqueries n’ont pas épargné, l’ancien député français étrillé par sa famille politique à droite. Mais depuis peu, la tendance s’inverse et le candidat surprise à la présidentielle, fait de l’ombre à Xavier Bertrand et Valérie Pécresse. Catalogué de « French Joe Biden », les ambitions du septuagénaire suscitaient les railleries des républicains : « il y a trois mois, les ambitions du Savoyard et ses ‘je vais gagner’ à répétition faisaient sourire », révèlent nos confrères dans les colonnes de L’Obs, ce jeudi 4 novembre.

Jugé trop discret et « pas du genre à faire se lever les foules », l’homme politique de 70 ans, en passe de devenir favori et de créer la surprise, est certain de sa victoire : « Je le sens dans les réunions publiques », a-t-il assuré dans L’Obs. Sa ressemblance avec le président américain fait mouche sur le terrain : Chevelure blanche vaporeuse, allure élancée, l’ancien ministre de l’agriculture et doyen de la droite, séduit en meeting.

« Il y a une ‘hype’ Barnier »

À un mois du congrès, prévu le 4 décembre prochain, Michel Barnier – ancien commissaire européen – peut compter sur sa directrice de campagne, Marie-Claire Carrère-Gée : « Depuis quelques semaines, il y a une ‘hype’ Barnier », assure l’ancienne secrétaire générale adjointe de la présidence sous Jacques Chirac.

Sûre du candidat, c’est « derrière le doyen de la compétition qu’elle a choisi de se ranger et elle s’en félicite ». Reste encore une étape cruciale à relever pour Michel Barnier : booster sa cote de popularité : « car malgré son très long CV, il lui arrive encore de ne pas être reconnu dans la rue ».

Crédits photos : Agence/ Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet