Michel Cymes pousse un coup de gueule : "On peut en mourir"

Michel Cymes était, à raison, remonté comme un coucou sur le plateau de "C à Vous. Face à ceux qui "en ont marre" et se balancent des restrictions sanitaires, le médecin a cité l’exemple de sa femme Nathalie et mis en garde…

Michel Cymes : “on peut encore en mourir”

Face au ras-le-bol général des confinements successifs et du couvre-feu imposé, le médecin devenu animateur télé a tenu à clarifier ses propos.

“Mais quand j’entends ‘Ça nous remonte le moral‘, je voudrais qu’ils se mettent à la place de tous ceux qui sont dans les services de réanimation. Je parle des soignants qui n’en peuvent plus, qui sont au bout du rouleau. Ça fait un an qu’ils se battent, ils sont crevés et ils voient des jeunes dire: Ça remonte le moral’. Ça ne remonte pas le moral de tout le monde, non“, a-t-il continué sur France 5.

“À part ceux qui ont autour d’eux des personnes qui sont malades, les gens ont l’impression qu’il fait beau, qu’on peut ressortir. Il n’y a plus de menace du virus. […] Les gens ont l’impression que ce n’est pas si grave que ça. Ben si, c’est grave, on peut encore en mourir. Il y a eu 100 000 morts en France et ça va encore augmenter. Je crois qu’il y a un vrai relâchement moral parce qu’on en a marre” ,a ensuite déclaré Michel Cymes.

  • Michel Cymes, trop bavard sur le virus ? Il répond à ses détracteurs

    Critiqué après ses interventions (médiatiques très nombreuses) sur le coronavirus, le Docteur Michel Cymes a d'abord fait son mea-culpa, mais le naturel revient au galop. Le médecin et chirurgien ORL a tenu à mettre les points sur les "i"… Et vous de le retrouver en prime-time ce mardi soir sur France2.

Les symptômes de sa femme vaccinée

Pour montrer l’exemple et tenter d’endiguer la pandémie au plus vite, le comparse d’Adriana Karembeu s’est donc fait vacciner le 6 janvier 2021 à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis.

Sur le plateau de C à Vous, Le Doc’ s’est voulu rassurant sur l’AstraZeneca, au cœur de toutes les polémiques depuis des cas de thromboses et des décès liés aux injections. Et pour cause, sa propre épouse Nathalie Cymes a elle-même été vaccinée à l’AstraZeneca !

Ma propre femme avait la possibilité de se faire vacciner par l’AstraZeneca parce qu’il restait une dose chez le pharmacien. Vous pensez que si j’avais pu imaginer une seconde qu’elle puisse faire une thrombose cérébrale ou qu’elle soit au lit pendant 10 jours je lui aurais dit d’y aller ? Je lui ai dit mais vas-y il n’y a aucun problème“,  a assuré le Dr. Michel Cymes.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

A-t-elle été victime de graves symptômes ? “Elle a passé une nuit un peu plus compliquée parce que c’est souvent comme ça”, a-t-il conclu, en précisant qu’elle se portait très bien aujourd’hui.

Source: Lire L’Article Complet