01/30/2023

Le chanteur de 75 ans a délaissé son manoir normand et son épouse, Anne-Marie, pour un appartement parisien.

Le 11 octobre 1999, Anne-Marie Périer, qui dirigeait alors le magazine Elle, disait « oui » à Michel Sardou à la mairie de Neuilly-sur-Seine, devant leurs amis, dont Eddy Mitchell et Johnny Hallyday. Depuis, l’interprète de La Maladie d’amour semblait en avoir terminé avec les infidélités. Mais chassez le naturel, il revient au galop !

À 75 ans, Michel, qui s’apprête à remonter sur scène en octobre prochain, serait en ce moment d’humeur plutôt vagabonde, du moins si l’on en croit le long entretien que la star vient d’accorder au magazine Le Pays d’Auge. D’ordinaire plutôt discret sur sa vie privée, il révèle, au cours de cette interview très cash, s’être éloigné du domicile conjugal.

Pourtant, ce manoir normand situé à quelques kilomètres de Deauville, qu’il a acquis il y a presque quinze ans, ressemble à un doux nid d’amour où il fait bon se blottir au coin du feu face à une monumentale cheminée du XVIe siècle !

Villégiature

Au soleil méditerranéen de l’île de Beauté, où il possédait une superbe villa, Michel Sardou a, pour les beaux yeux de sa belle, préféré le bocage normand. Car s’il a consenti à trouver refuge il y a quatorze ans à Benerville-sur-Mer, dans le Calvados, c’est avant tout pour faire plaisir à Anne-Marie.

Un beau jour, alors que le couple dîne en tête à tête, le chanteur va sortir le grand jeu à la soeur du photographe Jean-Marie Périer. Elle rêve d’une jolie villégiature en Normandie ? Qu’à cela ne tienne ! « Un soir, au restaurant, je lui dis : “Écoute, je veux bien acheter une maison, mais je veux qu’elle soit dans un rayon de sept kilomètres autour de mes profiteroles au chocolat.” En sortant du restaurant, je passe devant l’agence immobilière et je vois un petit manoir charmant que je décide aussitôt d’acheter. Si on m’avait dit à l’époque que je m’installerais en Normandie… »

Allers et venues

Seulement voilà, depuis, le temps a fait son oeuvre, et le fantasque Michel aurait des envies d’ailleurs. Il délaisserait en tout cas de plus en plus souvent la Normandie pour rejoindre la capitale, laissant Anne- Marie dans leur immense maison. « J’ai un appartement à Paris qui me sert… » a-t-il confessé.

Mais ce logement ne serait plus du tout à son goût. « Il est très grand et c’est des emmerdes. Je n’aime pas la copropriété. J’aime faire ce que je veux, quand je veux », a-t-il lâché. Les voisins se plaindraient-ils des allers et venues ou du bruit ? Cela se pourrait bien, car Michel, de son propre aveu, « travaille là-bas ». Le chanteur, qui prépare d’arrache-pied son grand retour, « travaille ses vocalises » ! « Je prends des cours de chant », a en effet révélé celui qui dit avoir « perdu en aigus ».

Vous l’aurez sans doute compris, l’homme n’est en fait infidèle qu’à sa maison normande, et non à son épouse. Anne-Marie peut donc dormir sur ses deux oreilles. Il aurait été quand même dommage de donner un tel coup de canif dans le contrat d’un aussi beau mariage…

Valérie EDMOND

Source: Lire L’Article Complet