Mireille Dumas évoque son licenciement : « J’ai connu quelques mois de frustration »

À l’occasion de ses quarante ans de carrière, Mireille Dumas a partagé ses souvenirs avec le JDD. Notamment son dernier licenciement de France Télévision, un moment compliqué.

Elle célèbre déjà ses quarante ans de carrière. À cette occasion, la célèbre journaliste, productrice et animatrice Mireille Dumas a pris la parole dans le JDD. Celle qui a présenté l’émission Vie privée, vie publique pendant onze ans sur France 3 se remémore quelques-uns de ses invités, ses succès, mais aussi ses regrets et les moments douloureux qu’elle a parfois rencontrés dans sa vie professionnelle. Parmi eux, son licenciement de France Télévision. « J’ai été remerciée deux fois, d’ailleurs… En 1996 avec Bas les masques puis en 2011 avec Vie privée, vie publique » précise Mireille Dumas, qui a récemment apporter son soutien à Stéphane Bern, dans les colonnes du JDD.

« Mais aujourd’hui, ce ne sont plus les mêmes personnes aux commandes. Par ailleurs, j’ai toujours considéré qu’une case dans une grille de programmes ne vous appartenait pas. Même si j’ai pu trouver ça injuste. J’ai connu quelques mois de frustration, c’est vrai« , ajoute l’ancienne présentatrice, âgée aujourd’hui de 68 ans, qui a récemment fait des révélations étonnantes sur ses années télé. « N’étant pas née avec l’antenne et venant du documentaire, je suis retournée très vite à cette passion : le métier de journaliste et de réalisatrice » assure-t-elle.

« Je ne ferai plus jamais d’antenne »

Car l’antenne, elle en est sure, elle ne veut « plus y retourner ». « J’ai vécu à deux reprises le traumatisme d’avoir à me séparer d’équipes de ma petite société de production indépendante. Elle a été au bord du précipice quand ces émissions se sont arrêtées » explique la femme de Dominique Colonna, lui aussi réalisateur, avec qui elle a vécu un drame familial. « Et quand, en plus, vous l’apprenez au détour d’un couloir. Une fois, d’accord : deux fois, c’est douloureux. Alors une troisième, pas question. Je ne ferai plus jamais d’antenne », conclue-t-elle.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet