Miss France 2021 : le port du masque a-t-il été suffisamment respecté à l’élection de Miss Alsace ?

Ce vendredi 4 septembre, l’élection de Miss Alsace 2020 a eu lieu à Eschau devant 890 spectateurs censés être masqués toute la soirée. Mais comme le révèle la presse locale, cela n’a pas toujours été le cas…

Sylvie Tellier

C’est la loi : depuis le 20 juillet dernier, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos. Cela comprend entre autres, comme l’indique le gouvernement, les « salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple ». Une définition qui correspond totalement au centre Camille-Claus d’Eschau, dans le Bas-Rhin, où a eu lieu l’élection de Miss Alsace 2020 ce vendredi 4 septembre. Ce soir-là, de nombreuses personnalités étaient présentes dans la salle pour voir défiler les 18 candidates : Sylvie Tellier, notre actuelle reine de beauté Clémence Botino, plusieurs anciennes Miss Alsace – dont Miss France 2011, Delphine Wespiser – et un jury composé de plusieurs personnalités locales dont le YouTubeur Cyril Schreiner. Aurélie Roux, 24 ans, a été élue par ces jurés ainsi que par le public dans la salle, censé être masqué toute la soirée. Une « consigne relativement bien respectée », assurent les Dernières Nouvelles d’Alsace, mais cela reste effectivement plutôt subjectif…

Pourquoi des spectateurs ont-ils retiré leur masque ?

Un autre journal local, L’Alsace, a publié un déroulé complet de l’élection, minute après minute. Et dès 20h15, à 15 minutes du lancement de la soirée, les reporters présents dans la salle ont rapporté le comportement du public. « La préfecture a autorisé 890 spectateurs dans une salle qui peut en contenir 2000. Le masque est obligatoire, mais beaucoup sont déjà tombés une heure après l’ouverture des portes, du fait de la chaleur accablante qui règne dans la salle », indique l’article de L’Alsace, qui précise que la température n’a cessé de monter dans le centre Camille-Claus au fil des heures. Un port du masque tout relatif, donc, ce qui peut paraître tristement ironique : Catherine Martinez, la nouvelle déléguée régionale du comité miss France, a précisé que « des places, parmi le public, ont été offertes à des soignants de l’hôpital de Hautepierre ». Le journal a également publié des photos de l’élection, dont une sur laquelle on peut voir Sylvie Telllier… porter son masque sur le menton. Eschau, où a eu lieu l’élection, est depuis passé en zone rouge : depuis le décret publié ce dimanche 6 septembre au Journal Officiel, le département du Bas-Rhin est une zone de circulation active du Covid-19.

Source: Lire L’Article Complet