Mort de Grégory Lemarchal : les bouleversantes confessions de son neveu de 4 ans qu’il n’a jamais pu rencontrer…

Le 30 avril 2007, Grégory Lemarchal s’éteignait à l’âge de 23 ans des suites de la mucoviscidose. Ce mois-ci dans les colonnes de Gala, des proches de la star ont tenu à saluer sa mémoire. Des interviews organisées aux côtés de Nikos Aliagas qui connaissait lui aussi très bien l’artiste !

Grégory Lemarchal est l’une des personnalités publiques qui a énormément marqué les Français. Au début des années 2000, il se fait connaître du grand public en remportant la quatrième édition de la Star Academy. Atteint de la mucoviscidose, l’ex-acolyte de Sofiane Tadjine voit – depuis son plus jeune âge – son quotidien perturbé à cause de ses soucis de santé.

Pour autant, l’ancien compagnon de Karine Ferri va multiplier les tournées et les projets musicaux pour le plus grand bonheur de ses admirateurs. Mais le 2 avril 2007, Grégory Lemarchal – alors âgé de 23 ans – est hospitalisé d’urgence en région parisienne dans l’attente d’une greffe des poumons. Après avoir été placé dans un coma artificiel, il décède le 30 avril 2007 à la suite des complications de sa maladie.

« Pourquoi je ne pourrais pas le voir, Grégory »

Quinze ans après sa brutale disparition, ses admirateurs continue d’honorer sa mémoire. Au même titre que ses proches. Ce jeudi 28 avril 2022 dans les colonnes de Gala, Leslie Lemarchal (la sœur de Grégory ndlr) a fait quelques confidences sur son fils Paul qui n’a jamais connu son oncle. « C’est lui qui m’en a parlé la première fois pendant le confinement », a-t-elle avoué à nos confrères. « Il avait deux ans et demi […] et il m’a dit : ‘Pourquoi je ne pourrais pas le voir, Grégory’ ? ».

Avec des mots justes, la jeune maman lui a donc narré toute son histoire. « Dans un premier temps, il a eu peur. Peur pour moi. Que je tombe malade, que je m’en aille aussi. Je l’ai rassuré. Je veux que mes enfants grandissent avec une bonne dose d’optimisme », a affirmé la cadette de la famille et de souligner avec philosophie : « Depuis, il écoute ses titres à sa demande. Moi je le faisais très peu ou alors dans des moments particuliers. Maintenant je passe des chansons de Greg avec mon fils. C’est fort en émotion ».

N.B

à voir aussi :

Source: Lire L’Article Complet