Mort de Marie Laforêt : Jean-Paul Belmondo fait part de sa « grande peine »

Avec Marie Laforêt s’envole une partie du patrimoine cinématographique français. Jean-Paul Belmondo, qui fut à l’écran l’un de ses partenaires, a partagé l’immense tristesse causée par la mort de « la fille aux yeux d’Or ».

La mort de Marie Laforêt ce 2 novembre a profondément ému célébrités et anonymes. Il faut dire que la chanteuse et comédienne drôle, fantasque, cultivée avait fait montre de mille talents qui ont donné à beaucoup de Français la sensation d’avoir perdu un peu d’eux-mêmes. C’est sans doute le même sentiment qui a traversé l’immense Jean-Paul Belmondo qui avait eu la joie de tourner avec elle dans Les Morfalous, Joyeuses Pâques et Flic ou voyou entre 1978 et 1984. Dans un communiqué transmis à l’AFP le comédien a confié que la mort de l’actrice lui causait « une grande peine ».

Avec Marie Laforêt, affirme-t-il, « les tournagesprenaient une autre dimension. Son esprit pétillant nous faisait vivre au second, voire au troisième degré. Que de merveilleux souvenirs ! Elle aurait dû faire au cinéma une carrière plus belle encore.  » Tout de même avec un palmarès de 35 films tournés avecparexempleGeorges Lautner, Michel Deville ou Jean-Pierre Mocky, la belle aux yeux de chat ne s’était pas si mal défendue.

Mille vies en une

Celle qui avait été actrice et chanteuse mais également écrivaine avait aussi – initiée à l’art par son mari Pierre Cornette de Saint Cyr-, été commissaire-priseur. Preuve s’il en était besoin que Marie Laforêt pouvait tout faire. Décédée samedi à Genolier en Suisse à l’âge de 80 ans, elle laisse à Jean-Paul Belmondo et à tous ceux qui l’ont aimée une sensation de douleur. Celle causée par la brûlure de la neige tombée sur Yesterday sans doute.

Source: Lire L’Article Complet