Mort de Naya Rivera : l’ex de la star de Glee lance une action en justice au nom de son fils de 5 ans

Quatre mois après la mort de Naya Rivera, son ex-mari Ryan Dorsey a décidé d’intenter une action en justice au nom de son fils de 5 ans contre le comté de Ventura et deux autres organismes.

C’est une disparition qui a secoué la planète people. En juillet dernier, le corps de Naya Rivera avait été retrouvé après qu’elle ait disparu plusieurs jours alors qu’elle faisait une sortie en bateau avec son fils Josey sur le lac Piru en Californie. Si le petit garçon de 5 ans avait été retrouvé sain et sauf sur le bateau, l’actrice de Glee elle s’est noyée "en quelques minutes" selon les experts. Mais pour Ryan Dorsey, ex-mari de la star et père de son fils, ces explications ne sont pas suffisantes, c’est pourquoi au nom de Josey, il a décidé d’intenter une action en justice.

Ainsi le 17 novembre dernier, plus de quatre mois après la mort de Naya Rivera, Ryan Dorsey a déposé plainte contre le comté de Ventura, le United Water Conservation District et Parks and Recreation Management, en Californie, devant la cour supérieure de Ventura, selon les informations relayées par E!. Dans la plainte, deux raisons ont été invoquées : la mort injustifiée, tandis que le petit garçon affirme avoir "subi des dommages économiques et non économiques substantiels à la suite de la mort de Naya". Ainsi que l’infliction négligente de détresse émotionnelle, avec à l’appui des documents alléguant que Josey a souffert de "graves troubles émotionnels" en raison de sa présence sur les lieux du drame.

Une demande conséquente de dommages et intérêts

Le fils de Naya Rivera et son ex-mari Ryan Dorsey, ont également fait une demande pour "récupérer la perte ou les dommages subis par Naya avant la mort, y compris les pénalités ou dommages exemplaires punitifs auxquels Naya aurait eu droit si elle avait vécu". A la demande des plaignants, le procès pourrait se dérouler devant un jury. Et tandis qu’ils réclament en plus des "dommages-intérêts réels, compensatoires, consécutifs et punitifs d’un montant à fixer au procès", la somme en jeu pourrait être très importante.

Source: Lire L’Article Complet