Mort de Patrick Juvet : pourquoi son ami Marc Lavoine a refusé de s’exprimer

Ce jeudi 1er avril, l’ex-star du disco Patrick Juvet a été retrouvé mort dans son appartement à Barcelone. Si de nombreuses personnalités ont exprimé leur peine, les observateurs ont remarqué le silence de son grand ami Marc Lavoine.

Patrick Juvet

Marc Lavoine

La nouvelle a bouleversé le monde la musique. Patrick Juvet est mort ce jeudi 1er avril à l’âge de 70 ans. Le chanteur suisse a été retrouvé sans vie, dans l’après-midi, dans son appartement de Barcelone. Depuis cette terrible annonce, de nombreuses personnalités ont rendu hommage à l’interprète du tube Où sont les femmes. Sheila, Jean-Luc Reichmann, Amanda Lear, Fabien Lecoeuvre… De nombreux artistes ont manifesté leur émotion. “Il allait tellement mal. Il a commencé à lâcher prise quand sa mère avec qui il était fusionnel est décédée, il y a trois ou quatre ans. On s’appelait souvent”, a déploré Nicoletta, l’une de ses meilleures amies dans les colonnes du Parisien. Et de poursuivre : “J’essayais de le motiver pour qu’il travaille son piano — car c’était un excellent pianiste — et fasse une tournée des théâtres, mais il ne m’écoutait plus. Il n’avait plus le courage. La solitude, c’est dur quand tu as connu la grande lumière”.

Cependant, une absence a été particulièrement remarquée : celle de son grand ami Marc Lavoine, avec qui Patrick Juvet a travaillé dans les années 1980. Mais pourquoi le juré de The Voice ne s’est-il pas exprimé ? Le chanteur est tout simplement dévasté et ne peut s’exprimer, rapporte le quotidien. C’est donc son compositeur Fabrice Aboulker, fils de la romancière Florence Aboulker, qui a pris la parole pour lui. “Patrick était homo mais il a eu une grande histoire d’amour avec ma mère dans les années 70. Patrick, c’est beaucoup de talent et de gâchis. Il avait un toucher au piano unique et un sens de la mélodie incroyable. Mais il a vite connu le succès et a brûlé la vie des deux côtés”.

Addict à l’alcool

Pour l’heure, les raisons de ce terrible décès restent inconnues. Depuis ses plus grands succès qui ont marqué la scène disco, Patrick Juvet a connu des hauts et des bas. Il souffrait d’une addiction à l’alcool. “Il y aura une autopsie. Mais sa mort semble naturelle. Patrick était quelqu’un de très sensible. Il avait des hauts et des bas et souffrait d’une addiction à l’alcool. Le décès de son frère, il y a deux ans, l’avait beaucoup affecté”, a précisé son agent depuis 22 ans Yan Ydoux au Parisien.

Source: Lire L’Article Complet