Naissance de la fille de Meghan et Harry : pourquoi c’est un évènement historique pour la famille royale

C’est officiel : la couronne britannique compte un nouveau royal baby ! Un événement sans précédent pour la famille royale, car la fille de Meghan et Harry est la première héritière métisse mais également la première à ne pas être née à Londres.

Ce vendredi 4 juin, Meghan et Harry ont accueilli leur second enfant, Lilibet Diana Mountbatten-Windsor, petite sœur d’Archie (2 ans). À peine née, la royal baby a déjà marqué l’histoire de la royauté britannique. En effet, l’arrière-petite-fille d’Elizabeth II est la première héritière métisse de la couronne britannique, sa maman étant d’origine afro-américaine. “Lili” est également la première héritière à ne pas être née à Londres. L’épouse du prince Harry a accouché au Santa Barbara Cottage Hospital, en Californie, où réside le couple depuis leur départ de la capitale anglaise.

Si son frère, Archie, est aussi métis, il est bien né à Londres, le 6 mai 2019, au Portland Hospital de Londres. “Harry et Meghan sont entrés dans l’histoire dans presque tout ce qu’ils ont fait comme personne dans la famille royale ne l’a jamais fait auparavant, il semble donc approprié que leur future fille continue sur cette voie, en faisant tomber les barrières”, analysait un fin connaisseur de la famille royale auprès de Best Life, en mai dernier. La petite Lilibet Diana, nommée en hommage à la maman et à la grand-mère d’Harry, obtiendra automatiquement la nationalité américaine. Son père étant Britannique, la fillette aura également la double-nationalité britannique, d’après The Independant. Cela étant, elle pourrait ne pas obtenir de titre de “Lady” mais simplement de “Miss”. De son côté, Archie a aussi une double nationalité américano-britannique, sa maman étant Américaine, née à Los Angeles.

Meghan Markle a dit adieu à sa naturalisation britannique

Meghan Markle obtiendra-t-elle la nationalité britannique ? La réponse est non : la duchesse de Sussex avait bien fait une demande, après son mariage avec Harry, mais l’actrice de 39 ans ne remplirait pas les conditions requises par le ministère de l’Intérieur britannique. La belle-sœur de William aurait dû rester au Royaume-Uni plus de 270 jours, jusqu’à l’automne 2020, alors qu’elle a regagné la côte ouest américaine en mars 2020.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : © Capture TV CBS via Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet