Nathalie Baye : cette scène de sexe au cinéma qu’elle n’oubliera jamais

Dans sa série d’été, Le Journal du dimanche s’intéresse à Nathalie Baye. Ce 16 août, l’actrice est revenue sur son retour sur le devant de la scène après un creux de quelques années. Elle s’est plus particulièrement souvenue d’un film et du tournage de scènes de sexe qu’elle n’oubliera pas.

La vie d’actrice est faite de hauts et de bas. Et celle de Nathalie Baye n’échappe pas à la règle. À partir de 1985 et juste après sa rupture avec Johnny Hallyday, elle a connu une longue période de vide, comme le relate Le Journal du dimanche, qui consacre sa série d’été à la comédienne. Si Nicole Garcia lui a offert un beau rôle dans Un week-end sur deux en 1990, il faudra attendre Vénus Beauté (Institut) en 1999 pour que son retour sur le grand écran se fasse définitivement.

Non seulement ce film est devenu une comédie populaire qui a même remporté le César du meilleur film en 2000, mais il lui a ouvert de nouvelles portes. La même année, elle a rejoint le casting du long-métrage de Frédéric Fonteyne Une liaison pornographique. Avec ce film d’auteur, Nathalie Baye a remporté le prix d’interprétation féminine à la Mostra de Venise en 1999. Comme le révèle l’actrice dans le JDD, ce film reste l’un de ses préférés aujourd’hui.

Des scènes dont elle se souviendra toujours

Dans ce long-métrage, la maman de Laura Smet partage l’affiche avec Sergi López, et leur expérience s’est avérée inoubliable. « Sergi López est un cadeau sur un tournage. Il est un excellent acteur, un partenaire généreux, un homme d’humeur égale. Il est très drôle. On a eu des scènes d’amour avec des fous rires », explique-t-elle à l’hebdomadaire, avant d’ajouter : « Le réalisateur nous disait  ’Calmez-vous !’ Je me souviens de cette scène où Sergi López m’a dit avec son accent catalan  ’Tu n’es pas gênée par tous mes poils sur la poitrine ?’ Je ne pouvais plus m’arrêter de rire, au point d’en avoir les larmes aux yeux. »

Les deux acteurs s’amusaient tellement durant ces scènes pourtant pas toujours évidentes à tourner que « la maquilleuse devait sans cesse refaire le maquillage ». Et Nathalie Baye continue son travail de mémoire : « Quand on était sous les draps pour des scènes d’amour, on faisait semblant, mais on riait tant et plus entre nous. » Et de conclure : « Je suis fière de ce film insolite. » S’il y en avait encore besoin, Nathalie Baye l’a prouvé avec ces deux films : elle peut tout jouer.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

A propos de


  1. Nathalie Baye

Autour de

Source: Lire L’Article Complet