Nicolas Bedos : "C'est un acte de résistance, de réaliser un film comme OSS 117"

Après 10 ans d’attente, les fans de la saga découvriront bientôt “OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire“. Un film qui s’annonce audacieux comme le promet le réalisateur Nicolas Bedos au micro de Laissez-vous tenter lundi 9 novembre sur RTL.

  • Nicolas Bedos

En ces temps difficiles, c’est un film qui s’annonce plus que jamais nécessaire. Nicolas Bedos a réaffirmé son affection pour l’univers d’OSS 117, lors d’un entretien diffusé dans Laissez-vous tenter, sur RTL, lundi 9 novembre 2020 et dont les propos ont été rapportés par nos confrères de Télé-Loisirs. “C’est un acte de résistance aujourd’hui, de réaliser un film comme OSS. Je l’ai montré à ma mère, le film. La première chose qu’elle m’a dit c’est ‘Vous êtes courageux les gars’, en pensant à Jean Dujardin, à moi mais également au producteur, également à Gaumont qui n’a absolument pas privé le film de son extraordinaire irrévérence” se réjouit le fils de Guy Bedos, décédé en mai 2020.

Le comédien et ancien compagnon de Doria Tillier s’essaie, pour la troisième fois à la réalisation. La Belle époque, sorti en 2019, avait été récompensé de trois César. Trois statuettes qui propulsent Nicolas Bedos à un tout nouveau rôle dans le cinéma français.

Nicolas Bedos veut respecter les codes et les symboles de l’univers OSS 117

Après OSS 117 : le Caire nid d’espions, en 2006 et OSS 117 : Rio ne répond plus, en 2009, tous les deux réalisés par Michel Hazanavicius, ce nouveau chapitre se déroulera en Afrique post-coloniale dans les années 70. Et si c’est Nicolas Bedos qui récupère la saga, le ton restera le même. Pas question de changer ce qui a fait le succès de la franchise : entre humour burlesque et maladresses racistes. Accompagné de Jean Dujardin, le visage de l’agent Hubert Bonisseur de La Bath, Nicolas Bedos a reproduit les codes du film d’espionnage : “Le personnage est plus con que jamais. Il nous arrivait parfois sur le plateau de nous dire ‘ça fait du bien’ et il est vrai que, on en parle souvent avec Jean Dujardin, le film est beaucoup plus actuel aujourd’hui que quand on l’a tourné. Parce que ça va à toute vitesse, cette espèce d’autocensure et de naphtaline morale qui s’abat sur nos sociétés. Elle n’a jamais été aussi forte que maintenant. Et elle est encore plus forte que l’année dernière. Donc je l’aime de plus en plus en fait ce projet.” confie, le révolté.

OSS 117 : alerte rouge en Afrique noire en salles le 3 février 2021.

Source: Lire L’Article Complet