Nicolas Sarkozy a-t-il vraiment dénoncé une fête clandestine en appelant la police ?

Lundi 19 avril 2021, les chroniqueurs de Touche pas à mon poste sont revenus sur l’affaire de la soirée clandestine qu’aurait dénoncée Nicolas Sarkozy selon les informations du Parisien. L’occasion pour Laurence Saillet de prendre la défense de l’ancien président de la République.

  • Nicolas Sarkozy
  • Cyril Hanouna
  • Gilles Verdez

Nicolas Sarkozy a-t-il vraiment appelé la police pour dénoncer une fête clandestine ? Selon les informations du Parisien (qui depuis a supprimé son article), les forces de l’ordre auraient verbalisé plusieurs personnes lors d’une soirée illégale organisée dans le 16e arrondissement parisien. Un rassemblement d’une cinquante de jeunes qui s’est tenu dans la nuit du mardi 13 avril 2021, non loin du domicile de l’ancien président de la République. D’après nos confrères, c’est lui qui aurait signaler le rassemblement interdit en raison de la pandémie de la Covid-19.

Une affaire sur laquelle est revenue Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste, le lundi 19 avril 2021. Cité dans cette affaire, le chroniqueur Guillaume Genton a donné sa version des faits. Producteur du programme de télé La french house qui suit le quotidien de jeunes influenceurs dans une villa de luxe, il a expliqué avoir anticipé “ce genre de choses” en leur faisant signer un document pour interdire de recevoir des gens”. Il a poursuivi en se défendant : “Vous ne pouvez pas contrôler ce que font les gens quand ils dorment la nuit (…). Ce sont les aléas d’un tournage”.

Laurence Saillet prend la défense de Nicolas Sarkozy

Quant au rôle qu’aurait joué Nicolas Sarkozy, Gilles Verdez a assuré que le compagnon de Carla Bruni “n’a pas appelé directement” les forces de l’ordre. “Il s’est retrouvé là, il était présent en revenant d’un match au moment où il y a eu la bousculade”, a-t-il déclaré. Quant à l’article du Parisien, il aurait été retiré à la demande de l’ancien chef d’Etat qui n’aurait pas apprécié d’être cité. “Avant d’écrire des conneries qu’ils prennent leur téléphone. Les seuls qui m’ont appelé, c’est Le Point”, a déclaré Guillaume Genton.

De son côté, Laurence Saillet a maintenu que Nicolas Sarkozy n’a “en aucun cas” contacté les forces de l’ordre puisque celles-ci “étaient en train de régler une partie de l’affaire” lorsqu’il se rendait à son domicile. Ainsi, elle a estimé qu’il est “beaucoup plus vendeur” de “dire que c’est Nicolas Sarkozy qui a appelé la police sans vérifier puisqu’ils ont retiré l’article et ça a été démenti formellement par l’attachée de presse (…) et je n’imagine pas que l’on mente sur ce genre de sujet”.

Source: Lire L’Article Complet