Nicolas Sarkozy « peloté dans tous les sens » : un proche de l’ex-président se lâche !

Devant l’amoncellement des candidatures à droite en vue de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy devrait être très sollicité dans les prochaines semaines, lui dont la bénédiction peut faire la différence aux yeux des électeurs.

Courtisé car encore et toujours influent. Nicolas Sarkozy, “pape de la droite” comme le surnomment nos collègues du Point ce jeudi 26 août, devrait voir son carnet de rendez-vous se remplir très rapidement, d’aspirants candidats à l’élection présidentielle de 2022. L’ancien président, qui ne sort que rarement de sa réserve, reste une figure tutélaire de la droite, au-delà même du seul parti Les Républicains. Candidats ou non à une primaire de la droite, tous veulent s’entretenir avec Nicolas Sarkozy, au point qu’un de ses fidèles historiques ironise dans les colonnes du Point, “Nicolas va être peloté dans tous les sens les prochaines semaines !

Ils veulent tous la bénédiction du taulier de la droite, le dernier à avoir remporté l’élection présidentielle en 2007, celui qui bénéficie encore d’une popularité à toute épreuve, qu’on soit militant ou simple sympathisant. Ainsi, Le Point dévoile que Xavier Bertrand et Valérie Pécresse doivent rencontrer leur ancien patron dans le courant du mois de septembre. Si autrefois, le président des Hauts-de-France et Nicolas Sarkozy n’étaient pas forcément proches, leur relation semble avoir évoluée. Fini le temps où Sarkozy parlait de Xavier Bertrand comme d’un “agent d’assurances aux chaussures en plastique qui font floc floc, comme l’ancien ministre avait confié à Paris Match. Selon l’hebdomadaire, Nicolas Sarkozy lui aurait même promis son soutien, à la condition stricte qu’il atteigne au moins 18 à 20 % d’intentions de vote dans les sondages. Avant une déclaration officielle, Xavier Bertrand multiplie les marques de respect envers l’ancien chef de l’État, le consultant sur l’Afghanistan la semaine dernière, ou en commémorant le massacre de Maillé, en Indre-et-Loire. Un épisode méconnu de l’Occupation, que le discours dans la commune en 2008 par Nicolas Sarkozy avait sorti de l’oubli.

Gare à l’embouteillage !

Valérie Pécresse a aussi demandé audience à l’ex-président, forte de sa remontée des dernières semaines dans les sondages, qui la place à 13 % d’intentions de vote. La présidente de la région Île-de-France a de longue date professé son admiration pour Nicolas Sarkozy et sa manière de faire de la politique. Elle lui a également publiquement exprimé son “affection” et son “respect” pendant son procès pour “l’affaires des écoutes”, en mars 2021. Pourtant, l’ex-président n’aurait pas une très bonne image de son ancienne ministre, raillant auprès d’un ponte de LR : “Elle a pris un melon Valérie, elle ne passe plus sous l’Arc de Triomphe !“, comme le rapportait Le Point en juillet. Gare à l’embouteillage dans les bureaux sarkozystes : il y a fort à parier qu‘Éric Ciotti, qui vient d’annoncer sa candidature à une éventuelle primaire de la droite, pourrait y être vu, ou encore Laurent Wauquiez, qui doit annoncer sa décision ce dimanche 29 août.

Crédits photos : Crystal Pictures / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet