01/30/2023

Olivier Besancenot était invité, ce mercredi soir, sur le plateau de BFMTV en amont de la journée de grève de ce jeudi 19 janvier contre la réforme des retraites. Le porte-parole du NPA y a haussé le ton face à Roselyne Bachelot, les deux politiques ne s’entendant pas sur leur vision du travail.

À la veille d’une journée de mobilisation syndicale et salariale contre la réforme des retraites, Olivier Besancenot était invité en tant que porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) ce mercredi 18 janvier, de l’émission 22h max sur BFMTV. Après une intervention de Roselyne Bachelot – l’ancienne ministre de la Santé intervenant, depuis la rentrée 2022, en tant que chroniqueuse dans plusieurs émissions de la chaîne d’informations en continu – sur l’idée d’aliénation par le travail, le ton est quelque peu monté entre les deux personnalités politiques.

« C’est quelque chose qui nous oppose fondamentalement« , a souligné la pensionnaire des Grosses Têtes de RTL en guise d’introduction. « Pour la majorité des gens, le travail est quelque chose de désaliénant. C’est une conquête sociale !« , a-t-elle soutenu, regrettant l’importance moindre accordée selon elle à la valeur travail dans le discours de son interlocuteur. « La réalité dans ce pays, c’est qu’au-delà des conditions physiques […] c’est aussi la souffrance au travail« , a alors rétorqué Olivier Besancenot, citant des chiffres effarants : « Ce sont deux millions et demi de burn-out. Trois salariés sur dix se disent en détresse psychologique. » Et d’ajouter : « Le travail n’est pas que la santé. »

Olivier Besancenot (@olbesancenot): "La souffrance n'est pas que physique" au travail pic.twitter.com/sTaFnDuVZp

⋙ PHOTOS – Bachelot, Roussel, Pécresse… découvrez ces politiques qui ont surpris (ou choqué) en 2022

Un dialogue de sourd

Une réponse qui n’a pas vraiment convaincu Roselyne Bachelot puisque celle-ci a alors tenté d’interrompre Olivier Besancenot pour clarifier son propos. « Non, mais attendez ! Bien sûr… », a-t-elle déclaré sans parvenir à prendre la parole. « Vous me dites ‘bien sûr’ à chaque fois », s’est étonné le porte-parole du parti représenté par Philippe Poutou lors de la dernière élection présidentielle. « Je vous ai dit que je reconnais cette souffrance« , a alors précisé l’ancienne ministre de la Culture. « Je vous réponds aussi cette réalité-là : on parle beaucoup d’insécurité dans les campagnes, l’insécurité sociale est un sujet« , a aussitôt ajouté son interlocuteur, bien décidé à avoir le dernier mot. Et de conclure : « Chaque jour, dans ce pays, il y a plus d’une personne qui se suicide à cause du travail. Chaque jour, dans ce pays, il y a trois à quatre personnes qui meurent d’un accident au travail ou d’une maladie professionnelle. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Roselyne Bachelot

À découvrir en images

PHOTOS – Roussel, Le Maire, Bachelot, Précesse… découvrez ces politiques qui ont surpris (ou choqué) en 2022

En 2022, la vie politique française a offert son lot de surprises, avec notamment de nouveaux venus. Le communiste Fabien Roussel, révélé par la présidentielle, a surpris en septembre, lors de la fête de l’Humanité. Il est venu en coulisses saluer le chanteur Jacques Dutronc. Le chanteur lui avait publiquement apporté son soutien durant la campagne électorale.

Entre la présidentielle et la fête de l’Humanité, Fabien Roussel a aussi créé l’étonnement durant l’été 2022. Profitant de ses vacances pour se baigner dans une rivière, le communiste s’est filmé sautant en maillot de bain depuis un rocher. Une séquence privée qu’il a décidé de poster sur son comte Twitter.

Autre personnalité politique à avoir cette année partagé ses photographies de vacances : Manuel Valls. Après son échec cuisant aux législatives, l’ancien Premier ministre a profité de vacances avec son épouse, la femme d’affaires Susana Gallardo, et les deux filles cette dernière, Gabriela et Marta Palatchi. Manuel Valls apparaissant en short, loin de son costume habituel.

Vacances toujours, mais moins habillé : Bruno Le Maire. En villégiature en Bretagne, le ministre de l’Economie et des Finances a osé cet été le selfie en maillot de bain, cadré sous les épaules. Un cliché osé qu’il a ensuite publié sur son compte Instagram, créant des réactions tantôt amusées, tantôt admiratives, dans les commentaires de sa publication.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet