01/30/2023

Bernard Tapie est mort dans son hôtel particulier à Paris, mais il sera inhumé à Marseille, où une série d’hommages est prévue.

Bien qu’il soit décédé à son domicile parisien, Bernard Tapie sera inhumé à Marseille. Sa famille a confirmé dans un communiqué que l’ex-président de l’OM – mort à 78 ans ce dimanche 3 octobre à l’hôtel de Cavoye, rue des Saints-Pères, à Paris – souhaitait reposer dans « sa ville de cœur », rapporte l’AFP, dont RMC se fait l’écho. Mais les amis et proches parisiens de l’homme d’affaires pourront aussi lui rendre hommage puisqu’une messe sera donnée en l’église Saint-Germain-des-Prés, ce mercredi 6 octobre, à 11 heures.

Après la cérémonie parisienne, la dépouille de Bernard Tapie prendra la route pour Marseille, où les supporters de l’OM l’attendent. Dimanche après-midi, lors du match contre Lille, les joueurs marseillais portaient un brassard noir en signe de deuil. Mais d’autres événements sont prévus, notamment lors du prochain match à domicile. Dominique Tapie, l’épouse du défunt, a par ailleurs confirmé qu’une chapelle ardente sera installée au Stade Vélodrome et que tous ceux qui le souhaitent pourront venir faire leurs adieux. « La famille souhaitait que Bernard Tapie entre une dernière fois au Stade Vélodrome », a confirmé le maire de Marseille Benoît Payan.

L’hommage d’Emmanuel Macron à Bernard Tapie

Vendredi, Bernard Tapie rejoindra sa dernière demeure. Une cérémonie d’obsèques se tiendra à partir de 11 heures en la cathédrale Sainte-Marie-Majeure, dans le 2e arrondissement de la cité phocéenne. Puis l’inhumation aura lieu au cimetière de Mazargues dans les quartiers sud de la ville.

Dans une lettre adressée aux Marseillais, et publiée par La Provence, Emmanuel Macron a rendu hommage à celui qui incarnait, selon ses mots, « le visage de la victoire » : « Je n’oublierai pas cette nuit enchantée de mai 1993 où (…) il brandit, sourire aux lèvres, la coupe aux grandes oreilles. »

Le chef de l’État a aussi ajouté : « Depuis le cimetière de Mazargues qu’il va rejoindre pour son dernier repos, il continuera, j’en suis sûr, de veiller sur cette ville dont nous avons tant parlé ensemble. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : RINDOFF-CHARRIAU / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet