06/02/2023

Vendredi 24 mars, Olivier Dussopt s’est confié dans les colonnes du magazine Têtu. Le ministre a évoqué son homosexualité et a justifié la discrétion dont il fait preuve à ce sujet, disant notamment vouloir « préserver [s]on conjoint » de sa vie publique.

Dans un contexte social marqué par la réforme des retraites, c’est sur un tout autre sujet qu’Olivier Dussopt s’est exprimé, vendredi 24 mars, dans les colonnes du magazine Têtu. Auprès de nos confrères, le ministre porteur du projet de loi s’est, pour la première fois, confié au sujet de son orientation sexuelle. L’homme politique, habituellement discret, a saisi l’occasion pour dénoncer les attaques homophobes dont il a fait l’objet, alors qu’il défendait son texte. « Dans les insultes que je reçois […] nombreuses sont les remarques homophobes », a-t-il notamment assuré, jugeant qu’« être homosexuel n’é[tait] jamais neutre« .

Olivier Dussopt est-il en couple ? Lors du même entretien, le ministre a brièvement fait allusion à sa vie privée, au moment de justifier sa discrétion vis-à-vis de son homosexualité. « On a le droit de défendre des causes […] sans faire de sa situation personnelle un élément politique en soi, a-t-il estimé auprès de Têtu. J’ai aussi le droit de préserver mon conjoint de ma vie publique. »

Olivier Dussopt : son avis tranché sur la GPA

Dans les colonnes de Têtu, Olivier Dussopt s’est aussi exprimé au sujet de la gestation pour autrui (GPA), et ses convictions personnelles l’éloignent de celles d’Emmanuel Macron. « Mon engagement, c’est l’énergie que j’ai consacrée à défendre le mariage pour tous et la PMA pour les couples lesbiens, a longuement détaillé l’ex-élu ardéchois. Je suis aussi […] favorable à la GPA. Tout en me sachant minoritaire sur cette position au sein de la majorité présidentielle, cela ne change pas ma conviction. » Concernant la GPA, justement, l’homme politique s’est dit favorable à un système de « GPA encadrée, pas forcément gratuite ». Après quoi, il a considéré qu’« on cherch[ait] à interdire une pratique qui existe et qui, [selon lui], existera toujours, ce qui pousse à la clandestinité et à la précarité« .

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Olivier Dussopt

À découvrir en images

PHOTOS – Elisabeth Borne, Bruno Le Maire… Découvrez les ministres à leurs débuts

Première apparition télévisuelle de Bruno Le Maire en 1997.

Bruno Le Maire lors de son arrivée au Conseil des ministres de rentrée du mercredi 24 août 2022 au palais de l’Elysée à Paris.

Premier passage à la télévision de Gérald Darmanin, en 2014, alors maire de Tourcoing.

Gérald Darmanin lors de son arrivée au Conseil des ministres de rentrée du mercredi 24 août 2022 au palais de l’Elysée à Paris. Le 24 août 2022

Catherine Colonna alors porte-parole adjoint du Ministère des Affaires étrangères, lors d’une prise de parole – diffusée sur France 2 – en 1994.

Catherine Colonna à sa sortie du Conseil des ministres de rentrée du mercredi 24 août 2022 au palais de l’Elysée à Paris

Autour de

Source: Lire L’Article Complet