“On va passer aux balles réelles” : quand Emmanuel Macron haussait le ton face à Manuel Valls

Malgré les apparences, Emmanuel Macron n’est pas toujours d’un calme olympien. Sur Twitter, après qu’une phrase dite en privée à propos de la Nupes a fuité dans la presse, un journaliste politique a rappelé un SMS musclé écrit par le président sur Manuel Valls en 2016.

Emmanuel Macron dans tous ses états. Ces derniers mois, le président de la République est loin d’être serein. À la tête d’un gouvernement menacé par des oppositions féroces à l’Assemblée nationale, le chef de l’État ne lésine pas sur les phrases choc pour motiver ses troupes. “Ils veulent vous vider un chargeur dans la tête”, aurait-il ainsi lâché en plein conseil des ministres, relatait ce 2 novembre Politico, pour parler de l’alliance de circonstance entre la Nupes et le Rassemblement National. Sur Twitter, cette remarque en a médusé plus d’un.

Si bien que le journaliste politique Marc Endeweld a souligné la tendance du président à sortir de ses gonds face à l’adversité. “En privé, Emmanuel Macron a l’habitude d’user de formules belliqueuses contre ses adversaires politiques”, a affirmé l’auteur de L’ambigu Monsieur Macron en 2015. Et de rappeler : “En 2016, quand il s’affrontait à Manuel Valls, il avait dit à l’un de mes contacts : ‘On va passer aux balles réelles’. La dureté du PR est l’une des clés de son ascension.”

>> PHOTOS – Emmanuel Macron : retour sur les hommes qui ont marqué sa vie

En privé, Emmanuel Macron a l’habitude d’user de formules belliqueuses contre ses adversaires politiques. En 2016, quand il s’affrontait à Manuel Valls, il avait dit à l’un de mes contacts : «  On va passer aux balles réelles ». La dureté du PR est l’une des clés de son ascension https://t.co/jA2Zk0syN5

Emmanuel Macron, expert en “balles réelles”

Il est vrai que depuis son arrivée à l’Élysée, les petites phrases assassines au sujet de ses ennemis politique ont toujours fini par fuiter dans la presse. On se souvient bien sûr de celles sur son ex-Premier ministre, Édouard Philippe, après que ce dernier a quitté le gouvernement. “Il a fumé les vapeurs du port du Havre”, avait notamment laissé aller Emmanuel Macron, en avril dernier, et rapportée par Europe 1. Ces mots prononcés par Emmanuel Macron avaient d’ailleurs particulièrement heurté son ancien bras droit. Dans L’Express, en juillet, l’un de ses proches témoignait : “Ça [l’a] blessé personnellement, car on sait que le président parle comme ça.” Et pour celui qui a pourtant l’habitude de laisser les commérages se répandre sans y prêter attention, celle-ci était visiblement celle de trop.

Plus récemment, Le Canard Enchaîné a aussi dévoilé la réflexion du président concernant le maire du Havre. Alors que le créateur d’Horizons s’était permis de préconiser un âge légal de départ à la retraite fixé “à 65, 66 ou 67 ans” dans une interview au Parisien début octobre, le chef de l’État l’aurait remis à sa place en présence d’intimes. “Tous les Premiers ministres ont fait une réforme des retraites”, aurait ainsi signalé le locataire de l’Élysée, avant d’ironiser : “Seul Édouard n’a pas réussi à aller jusqu’au bout de la sienne. Et maintenant le voici qui en propose une avec un départ à la retraite à 67 ans.” Les balles réelles, Macron semble en avoir fait son atout.

Crédits photos : Aurore Maréchal/Pool/Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Emmanuel Macron

  • Manuel Valls

Autour de

Source: Lire L’Article Complet