« Pardonne-moi » : comment Alain Delon a rompu avec Romy Schneider

En 1958, Alain Delon rencontre Romy Schneider sur le tournage d’un film. Il tombe amoureux. Puis il la quitte pour une autre cinq ans après, un peu comme on quitterait quelqu’un par SMS aujourd’hui…

À 85 ans, Alain Delon conserve encore l’image de séducteur invétéré, acquise dès la fin des années 50, quand sa carrière au cinéma a décollé et, surtout, quand il s’est fiancé à Romy Schneider. Les deux stars se sont rencontrées sur le tournage du film Christine de Pierre Gaspard-Huit en 1958. Un coup de foudre. Leur histoire a duré quatre ans. Puis en 1963, Alain Delon rencontre Nathalie et quitte Romy pour elle d’une façon mi-élégante mi-lâche, avec un bouquet de fleurs et une lettre.

« Romy était partie à l’étranger », a expliqué Bernard Pascuito, auteur de La dernière vie de Romy Schneider, dans le reportage Héritages – Alain Delon : le dernier combat du Guépardsur NRJ12, ce jeudi 4 novembre. « Lorsqu’elle rentre à Paris, elle le rejoint à leur appartement, et là sur la table du salon il y a un bouquet de fleurs, et un petit mot : « Je suis parti avec Nathalie. Pardonne-moi. Alain » », a ajouté le journaliste.

Alain Delon trop attiré par la fête

Romy Schneider n’était pas attirée par la fête et le monde de la nuit comme Alain Delon. Elle ne voyait pas d’un très bon œil qu’il sorte dans les boîtes branchées en son absence et qu’il rencontre d’autres femmes. Le temps lui a donné raison puisque c’est en discothèque qu’Alain Delon a rencontré Nathalie, qui deviendra sa femme en 1964, et la mère de son premier enfant, son fils aîné, Anthony Delon. « Nathalie, c’était son miroir. Nathalie lui ressemblait énormément », a assuré Bernard Montiel, proche d’Alain Delon et d’autres célébrités, dans le reportage d’NRJ12.

Entre la fin de ses fiançailles avec Romy Schneider et son mariage avec Nathalie, Alain Delon n’a laissé passer que quelques mois. Mais cette vie bien rangée de mari et de père ne lui convenait pas. Le couple a fini par divorcer à l’hiver 1969.

Au cours de sa vie, Alain Delon a eu nombre de conquêtes et de compagnes. Certaines étaient célèbres, comme lui. Dalida, Mireille Darc, Anne Parillaud… Plusieurs décennies après, éprouvé par le temps et les ennuis de santé (il a fait deux AVC), c’est sur le soutien de sa nouvelle compagne, Hiromi, une Japonaise, qu’il a pu compter. Elle lui a donné suffisamment de force pour se relever et espérer, si sa santé lui permet, faire un dernier film.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet