"Pas une seconde à perdre" : le gouvernement déploie l’artillerie lourde face à Omicron

Le gouvernement accélère sur le pass vaccinal. Gabriel Attal a alerté lors d’un point presse retransmis sur BFM TV le mardi 21 décembre sur la progression énorme du variant Omicron.

  • Gabriel Attal

Ce sont des chiffres inquiétants sur lesquels le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a communiqué sur BFM TV le mardi 21 décembre 2021, à l’issue d’une réunion avec les groupes parlementaires. Le danger que représente le variant du Covid Omicron, bien plus contagieux que le Delta, est de plus en plus concret, et sa progression fulgurante malgré les vaccins a été confirmée : « Au niveau national, l’estimation actualisée ce soir de la circulation du variant Omicron fait état de 20% des cas positifs qui relèveraient de ce variant » a t-il annoncé face aux micros tendus des journalistes. Or, en fin de semaine dernière, l’estimation de propagation du variant était moitié moins : Omicron représentait il y a quelques jours encore seulement 10% des cas positifs. Ce qui laisse imaginer un avenir angoissant, comme le décrivait Gabriel Attal sur France 2 le mardi 21 décembre : « On entre dans une période de fortes turbulences avec Omicron qui se traduit au Royaume-Uni par un déluge de contaminations ». Le porte-parole du gouvernement a donc enclenché lors de son point presse une véritable course contre la montre: « Nous n’avons pas une seconde à perdre face au variant Omicron« .

« Si le virus accélère, nous accélérons aussi »

C’est un gros coup d’accélérateur qui a été poussé aujourd’hui. Le gouvernement a décidé, face à la progression rapide de ce nouveau variant, de s’adapter à l’urgence de la situation et de bouleverser son agenda. « Si le virus accélère, nous accélérons aussi. Accélérer, c’est mettre en place le pass vaccinal sans attendre. Plus tôt nous aurons le pass vaccinal, mieux encore nous serons protégés« . Initialement prévu d’être étudié en conseil des ministres le 5 janvier 2022, le projet de transformation du pass sanitaire en pass vaccinal est donc finalement avancé. Un conseil des ministres extraordinaire se tiendra le lundi 27 décembre 2021, ce qui permettra au Parlement d’examiner le texte dès la semaine prochaine. Pas de vacances de Noël pour les ministres et les parlementaires, qui vont donc plancher sur ce projet du pass vaccinal dans les prochains jours. Le gouvernement espère ainsi une adoption dès la première quinzaine du mois de janvier. Si une troisième dose de vaccin est désormais proposée et sera même bientôt indispensable pour obtenir un pass, il semble que le vaccin ne soit pas totalement en mesure de repousser le variant Omicron. Les gestes barrières restent donc plus que jamais la meilleure arme contre le Covid.

Source: Lire L’Article Complet