Paul (“12 coups de midi”) prêt à trouver l’amour avec “une fille du 19e siècle”

À l’occasion de la sortie de son livre Ma 153e victoire, le 2 septembre 2020, Paul El Kharrat a accepté de se confier à nos confrères de Gala à propos de sa vie amoureuse. L’ancien champion des Douze coups de midi révèle notamment quelle serait selon lui la femme idéale.

  • Paul – Les 12 coups de midi
  • Jean-Luc Reichmann

Cela fera bientôt un an, en octobre 2020, que Paul a été éliminé des Douze coups de midi. Mais même après le passage d’Eric, plus grand maître de midi de l’histoire du jeu de TF1, l’ombre de WikiPaul plane toujours au-dessus du plateau de Jean-Luc Reichmann. Les adeptes de l’émission méridienne se demandent sans cesse ce que devient Paul, ce jeune étudiant en histoire de 21 ans à la mémoire titanesque. L’ancien champion avait d’ailleurs comblé les téléspectateurs en faisant une visite surprise sur le plateau. Jean-Luc Reichmann était alors ravi de le retrouver, tout comme les internautes, fous de joie. Aujourd’hui, ce n’est pas à l’écran mais dans les librairies que les fans de Paul pourront le retrouver. À l’occasion de la sortie de son tout premier livre, Ma 153e victoire – prévue pour le 2 septembre 2020, avec une préface signée Jean-Luc Reichmann – Paul El Kharrat a accepté de se confier dans les colonnes de Gala.

“Je cherche une fille du passé”

Dans cet ouvrage, le chouchou de Jean-Luc Reichmann raconte son quotidien d’autiste Asperger. Un syndrome qu’il considère à la fois comme une force et un handicap. Mais sa condition est perçue comme un handicap dans notre société, ce qui n’a pas beaucoup aidé Paul à trouver l’âme sœur. Dans l’émission, le champion s’était confié sur sa vie amoureuse désertique et avait fait rire tout le monde. Il avait notamment confié être à la recherche de l’amour, et surtout de “quelqu’un qui aurait le courage de [l’]accepter”. Mercredi 26 août, Paul El Kharrat revient sur cette volonté. “Je n’abandonne pas l’idée de rencontrer quelqu’un qui partage mes passions : lectures, musées, voyages”, indique-t-il à nos confrères. Le problème, c’est que Paul a une idée bien précise de la petite-amie parfaite : “Ce n’est pas une fille que l’on rencontre à tous les coins de rue, on ne rencontre que des filles de notre siècle, moi je cherche une fille du passé !Ainsi, il explique à nos confrères qu’il ne supporte pas les filles qui ont constamment le nez collé à leur smartphone.

Comme il l’écrit dans son livre, l’idéal serait pour lui de dénicher “une fille du 19e siècle” ! Mais au-delà de ce petit problème, Paul rencontre un autre obstacle en amour : son autisme. Il assure que “les filles essaient de s’adapter, mais il reconnaît ne pas être des plus faciles à vivre. “Quand certaines choses ne me conviennent pas, je peux être d’une grande intolérance ! J’ai parfois l’impression que les autres ne font pas d’effort pour me comprendre. Et ça peut vite me plonger dans le désespoir”, confie-t-il à Gala. Dans Ma 153e victoire, Paul raconte notamment un épisode de sa vie : la seule fille avec qui ça a “matché”. Malheureusement, cette histoire ne durera que “trente-huit heures”… “Nous nous étions parlé pendant des semaines sur Internet […] Nous avons décidé de nous rencontrer à Paris. Nous avons passé une très bonne journée, l’entente me semblait parfaite. Le soir j’ai osé lui demander si elle considérait que nous étions ensemble et elle a répondu oui. Mais le lendemain, elle m’a expliqué que la distance qui nous séparait n’était pas compatible avec l’année d’études qui l’attendait”, se souvient-il au fil des pages.

Aujourd’hui, Paul El Kharrat veut continuer de croire en l’amour. D’ailleurs, son passage sur TF1 l’a aidé de ce côté-là. Depuis qu’il est devenu une star du petit écran, WikiPaul se fait bien plus aborder par les filles. Une situation qui ne semble pas le déranger… au contraire ! Et si certaines se montrent trop enthousiastes, il n’a pas oublié sa technique (originale et très décalée) pour repousser les fans insistants.

Source: Lire L’Article Complet