Paul des "12 coups de midi" traumatisé : "Il y a des choses que j’aurais aimé oublier"

Paul, le troisième plus grand Maître de midi, sort un livre sur son parcours. Invité sur RTL Soir pour évoquer cet ouvrage intitulé Ma 153e victoire, le phénomène des 12 coups de midi s’est confié sur son syndrome d’Asperger.

Paul a réussi un véritable tour de force sur le plateau des 12 coups de midi. Le jeune étudiant en Histoire originaire de Grenoble a fait un sans-faute pendant cinq mois depuis sa première apparition dans l’émission le 29 avril 2019 et jusqu’à son départ le 10 octobre 2019, après sa 153e participation au programme de Jean-Luc Reichmann. Fier de son parcours hors du commun, le jeune homme de 21 ans a sorti ce mercredi 2 septembre un livre intitulé Ma 153e victoire, dans lequel il se dévoile comme jamais et revient sur ses près de six mois passés devant les projecteurs. Un challenge difficile à relever pour Paul, qui est atteint d’autisme asperger et qui a eu beaucoup de mal à s’habituer aux lumières, aux sons et au rythme effréné des tournages.

Grâce à cette expérience pas comme les autres, Paul a aujourd’hui beaucoup évolué et appris sur lui-même. Ce 2 septembre, la star des jeux télés a fait le point sur RTL Soir lors de la promotion de son ouvrage, fier de pouvoir donner espoir aux personnes autistes, et aux porteurs d’un autre handicap :” On ne doit pas vivre en dehors des autres, mais au milieu des autres”, a-t-il expliqué avant de nuancer et de faire savoir que le spectre de l’autisme est très large, et qu’il est inutile de se comparer à lui : “Moi j’étais psychologiquement adapté pour rentrer dans ce jeu, à ce moment-là. À la différence d’autres autistes, je n’ai pas de problèmes psychomoteurs”.

Paul a également tenu à souligner que ce trouble neurologique, qui l’a aidé à remporter ses 691 522 euros de gains et cadeaux grâce à son incroyable mémoire, est également un handicap dans la vie de tous les jours : « Il y a des choses que j’aurais aimé oublier, et qui restent gravées dans ma mémoire. Mais cette mémoire m’a aussi permis de me souvenir d’énormément de choses et de faire 153 émissions ».

S.C.

Source: Lire L’Article Complet