Paul (Les 12 coups de midi) bientôt dans Danse avec les stars ? Ses étonnantes confidences

Plus de dix mois après son élimination aux 12 coups de midi, Paul se sent prêt à relever un autre défi de taille. Le jeune homme de 21 ans se voit déjà fouler le parquet de Danse avec les stars. Un rêve pour cet inconditionnel du programme.

Paul – Les 12 coups de midi

Des 12 coups de midi à… Danse avec les stars, il n’y a qu’un pas. C’est en tout cas ce qu’espère Paul. En participant au jeu de Jean-Luc Reichmann, le jeune homme désormais âgé de 21 ans s’est lancé le défi le plus important de sa vie. Lui qui est autiste Asperger, qui a du mal à se concentrer a réussi l’exploit de devenir l’un des plus grands champions de l’histoire du jeu, en faisant abstraction du rythme effréné des tournages, des bruits perturbants, des lumières fortes ou encore des accolades de Jean-Luc Reichmann – et ce n’était pas gagné d’avance puisqu’il a du mal à supporter les contacts physiques. Tant de difficultés que Paul a su surmonter, à force de concentration. De son passage aux 12 coups de midi, cet étudiant en histoire en sort grandi. Paul a gagné en confiance et s’est davantage ouvert aux autres. Si bien qu’aujourd’hui, il est prêt à se lancer de nouveaux challenges. Comme celui de prendre son envol et vivre seul. Ou celui de participer à Danse avec les stars. « Je n’ai pas eu de proposition », précise-t-il d’emblée à Télé Loisirs ce jeudi 27 août.

« Je pourrais bien m’en sortir car j’aime bien bouger ! »

Néanmoins, il se voit déjà dans le concours de danse – dont la onzième saison n’est toujours pas d’actualité mais qui vient de se séparer de Jean-Marc Généreux. « Quand je vois l’aventure que c’est, c’est incroyable. Une fois, j’ai rêvé que je dansais sur le parquet. Mais j’ai dû perdre le sens des réalités », s’amuse-t-il. Toujours est-il que fouler le parquet de DALS, il ne dirait pas non. « Je pourrais le faire ce serait une bonne expérience, même socialement cela me permettrait de rencontrer du monde », confie-t-il. D’ailleurs, il estime qu’il pourrait tout à fait « bien [s’]en sortir, car [il] aime bouger ». « Cela me permettra de prouver que je suis capable de faire autre chose que de répondre aux questions. Ce serait une manière de montrer que les autistes peuvent bouger et faire du sport, comme tout le monde. Moi, je fais beaucoup de sport. Je suis un compétiteur, je ne me laisserai pas éliminer en premier ! Je ferai tout pour donner le meilleur de moi-même », détaille-t-il.

Et de lister : « Et puis ma force, c’est la mémoire. Il faut de l’endurance et aussi se souvenir de la chorégraphie, alors j’ai mes chances ». Malgré tout, Paul sait que ce ne serait pas pour autant gagné d’avance. Une telle aventure aura évidemment comme conséquence de le « stresser », l’« angoisser ». « Il y aura du public… ils vont me regarder, ce sera ça le plus gros problème. Ce sera aussi un défi pour ma concentration », explique-t-il, avant de surenchérir : « J’espère ne pas me laisser gagner par l’émotion et ne pas me laisser déconcentrer à cause des gens, du public, les jurés et la pression. C’est ça qui sera difficile ». En attendant, l’appel est lancé auprès de TF1. Et qui sait, peut-être que dans quelques mois il devra prendre sur lui et donner une entière confiance à une partenaire de danse, telle que Fauve Hautot ou Katrina Patchett.

Source: Lire L’Article Complet