Pépita en colère : sa révélation sur la blague de la carte postale au chimpanzé

Pépita de retour dans la lumière cette semaine à son corps défendant. Celle qui assistait Patrice Laffont dans Pyramide a vu resurgir du passé certaines vidéos de l’émission lors de la diffusion de Canap95 sur TMC. Si les séquences sont considérées comme racistes par bon nombre de commentateurs, Pépita elle, défend l’émission.

Pépita

Patrice Laffont

Pour Pépita c’est un retour sous les spotlights “à l’insu de son plein gré” selon l’expression consacrée des Guignols. L’ancienne assistante de Patrice Laffont et de Marie-Ange Nardi avait fait le tour de la télévision et coulait des jours heureux dans sa nouvelle vie loin des écrans. Un quotidien paisible balayé par un tsunami mardi 30 mars. Lors de l’émission Canap95 animée par Etienne Carbonnier et consacrée à l’année 1995, une année charnière “avec une élection présidentielle, des mouvements sociaux, des tubes, des émissions cultes”. Des séquences de certaines émissions comme les Grosses Têtes ou Pyramide montrent des images qui font l’effet d’un électrochoc à bon nombre de téléspectateurs de 2021. Les séquences semblent homophobes, sexistes et racistes, la twittosphère s’emballe.

Personne n’a perçu cela comme du racisme à l’époque ”

Pépita qui apparaît dans plusieurs séquences incriminées, s’est émue du montage. Chez Cyril Hanouna, le 1er avril, l’ancienne animatrice monte au créneau pour défendre ses anciens collègues : “C’est un montage, ce ne sont pas des images complètes ! Je ne tolèrerais jamais, je suis enragée qu’on puisse accuser Patrice Laffont, Pyramide de racisme et de mysogynie. Ces gens-là m’ont super protégée !”, s’est-elle révoltée, avouant que “son sang n’a fait qu’un tour” à la vue des images. En cause en particulier l’extrait où l’on peut voir Pépita recevoir une carte postale avec un chimpanzé dessus. Néfertiti, la voix off du jeu de France 2 s’exclame alors : “Oh c’est vous en photo Pepit’”. “C’est à force de manger des bananes, voilà ce que ça fait”, s’amuse alors Patrice Laffont.

Dans un article du Parisien de ce 4 avril consacré au racisme à la télévision, l’ancienne assistante se souvient avoir été à l’origine de la plaisanterie. “On dirait moi” aurait-elle lancé à l’époque. Puis elle enfonce le clou : “On était parfois niveau bac à sable, c’est vrai…Mais personne n’a perçu cela comme du racisme à l’époque. Et je peux vous dire que si quelqu’un m’avait réellement manqué de respect , je lui serais directement rentrée dedans. Jamais je n’aurais accepté un tel comportement. S’il y a bien un endroit où je n’ai jamais vécu la mysoginie et le racisme c’est sur le plateau de Pyramide.”

Source: Lire L’Article Complet