Philippe Etchebest craque : le célèbre chef est dans une situation financière « difficile »

Philippe Etchebest reste un restaurateur comme les autres : la crise du Covid-19 et la fermeture des restaurants depuis un an ne l’a pas épargné… Dans une interview ce vendredi 23 avril, il a détaillé sa situation financière compliquée.

Philippe Etchebest

Alors que le nouveau déconfinement est prévu pour le 3 mai prochain, la situation des restaurateurs devient de plus en plus difficile à mesure que les mois passent. Et personne n’y échappe : Philippe Etchebest, connu pour ses participations aux émissions Cauchemar en cuisine et Top Chef, vit aussi des moments compliqués, voire inquiétants. Il s’était déjà fait le porte-voix de la profession pour alerter le gouvernement sur la situation des restaurateurs, mais cela ne l’a pas sauvé. C’est en effet ce qu’il a confié au cours d’une interview au Journal de France. Ce n’est pas parce qu’il passe à la télévision qu’il s’en sort financièrement ! Son restaurant bordelais, Le quatrième mur, vit en effet des moments difficiles, heurté par la crise. À cause des premiers confinements, le chef cuisinier a mis du temps avant de mettre en place un système de plats à emporter. “Au mois de décembre, j’ai réussi à payer mes frais fixes grâce au click and collect et à la vente à emporter. Mais étant donné qu’il n’y a rien eu durant plus de quatre mois, cela reste difficile“, a-t-il ainsi avoué.

Son objectif : conserver les emplois

Mais malgré les temps inquiétants, le chef cuisinier de 54 ans n’a pas laissé abattre : “J’avais à cœur de conserver mes effectifs, j’en faisais une priorité. Nous avons réussi à équilibrer, mais je suis incapable de vous dire ce qui se passera demain“, a ainsi ajouté le mari de Dominique. Un effort très important quand d’autres établissements n’ont pas eu d’autres choix que de renvoyer leurs employés pour leur survie. Une situation inacceptable pour celui qui a souvent interpellé le gouvernement, ne pouvant pas “rester impassible” face à ces drames pour les restaurateurs. “Je ne peux décemment pas jouer les sauveurs de restaurants à la télévision et être absent lorsque le cauchemar est national. Si je n’avais pas pris la parole, mon discours télévisé aurait été complètement faussé“, a-t-il estimé. Pour lui, le combat continue, jusqu’à ce que le déconfinement soit complètement acté !

Source: Lire L’Article Complet