PHOTOS – Sectes et célébrités : des témoignages édifiants

A l’heure où Jeane Manson est accusée d’avoir fait partie des Enfants de Dieu, retour sur ces stars qui sont tombées sous l’emprise de sectes.

Lui aussi, il connaît bien les Enfants de Dieu. Mouvement fondé par un pasteur chrétien à la fin des années 60, particulièrement populaire aux Etats-Unis auprès du mouvement hippie, cette secte a compté parmi ses membres (très actifs) les parents de Joaquin Phoenix et de son frère River, mort d’une overdose à seulement 23 ans. A 4 ans, l’acteur de Joker quitte toutefois cette secte prônant la liberté sexuelle (et la pédophilie), au moment où elle est officiellement dissoute pour “racolage et prostitution”, organisée pour attirer de nouveaux fidèles. Après leur départ de l’organisation, la famille prend même le nom de Phoenix pour symboliser sa renaissance.

Parmi les stars américaines, Rose McGowan en a également été victime. Aux côtés de son père, en Italie, où l’actrice est née, elle intègre la secte à 9 ans. Heureusement, son père découvre les horreurs organisées par cette communauté et s’y échappe en pleine nuit avec sa fille, craignant qu’elle ne soit abusée sexuellement. “Les femmes étaient juste là pour servir les hommes sexuellement, racontera l’ex-actrice de Charmed, citée par Vanity Fair. Je me souviens avoir couru aussi vite que je pouvais à travers un champ de blé sous le tonnerre et la foudre”.

Des accusations “malveillantes” pour Jeane Manson

Malgré ces témoignages, Jeane Manson écrit en 2011, dans son autobiographie, qu’elle a participé avec des membres de l’organisation “profondément bons” à un album en 1977, La Bible. Elle décrit “une sympathique communauté qui vivait tels des hippies californiens. Même si contrairement à ce qu’affirme son ancienne belle-fille Coline Berry, qui accuse la chanteuse dans sa plainte contre son père pour inceste, elle dit ne pas en avoir été membre. “Travailler avec eux a été une chose mais leur mode de vie n’était pas fait pour moi, a-t-elle assuré, regrettant qu’une “collaboration professionnelle éphémère dans les années 70” devienne une “accusation malveillante“.

Une vie sans électricité ni eau courante

Mais les Enfants de Dieu sont loin d’être la seule secte ayant attiré des célébrités. A 7 ans, Glenn Close a intégré Moral Re-Armement, mouvement religieux fondé à la fin des années 30, aux côtés de son père. Elle a ainsi passé son adolescence sous l’influence d’un gourou en Suisse. “Quand on fait partie d’un groupe qui vous dicte comment vous devez vivre, ce que vous devez dire, et ce que vous devez ressentir, ça a forcément un profond impact sur vous, surtout quand vous grandissez à l’intérieur. C’est difficile de s’en remettre”, a-t-elle reconnu en 2014, confiant avoir réussi à pardonner à son père.

Autre nom culte du ciné US, David et Patricia Arquette ont longtemps grandi isolés (sans électricité ni eau courante) au sein du mouvement indonésien Subud en Virginie, à cause de leur père. Expérience un peu similaire pour Winona Ryder, qui a fréquenté la communauté Rainbow en Californie durant ses jeunes années, au milieu d’adeptes prônant une vie autonome sans bien matériels ni électricité sur un terrain isolé. Quant à Michelle Pfeiffer, elle est tombée au sein du mouvement Breatharian durant à ses débuts à Hollywood. Son futur mari Peter Horton l’aidera à quitter cette secte qui incite à ne pas manger, ni boire, en se nourrissant plutôt du soleil.

Trafic sexuel à Hollywood

Plus récemment, c’est Nxivm qui a secoué le milieu du cinéma américain. Viols, chantage, esclavagisme… Cette secte a été pointée du doigt en 2018 quand les actrices Allison Mack et Kristin Kreuk, vues dans la série Smallville, ont été accusées de trafic sexuel. L’un des deux gourous, Keith Raniere, aurait réussi à recruter une cinquantaine de femmes traitées comme ses esclaves.

Des victimes attirées avec des séminaires de développement personnel et surtout grâce à Allison Mack, membre haut placé de l’organisation. “Chaque semaine, elle faisait poser toutes les filles nues, ensemble, pour faire une photo destinée à Keith“, a raconté India Oxenberg, l’une des victimes. Celles-ci étaient empêchées de s’échapper sous peine de voir ces images d’elle nues dévoilées. Deux ans après le début de l’affaire et le démantèlement de la secte, Keith Raniere sera finalement condamné à 120 ans de prison en octobre 2020.

10% des revenus des stars

Dans un tout autre genre, La Kabbale fera aussi beaucoup parler d’elle à partir du début des années 2000. Souvent décriée pour ses dérives sectaires, elle a pourtant réussi à attirer Madonna, Naomi Campbell ou encore Demi Moore que l’on a pu voir avec le fameux bracelet rouge. Sur fond d’ésotérisme hébraïque, elle sera aussi décriée (et quittée) par certaines stars comme Jerry Hall révélant qu’on leur réclamait 10% de leurs revenus. Impossible également ne pas citer la fameuse Eglise de scientologie rendue célèbre par Tom Cruise ou John Travolta.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet