Pour Nicoletta, « la petite Camelia Jordana devrait réfléchir un peu » : ce recadrage sans appel

Dans une interview accordée au Figaro ce vendredi 19 février, Nicoletta réagit aux engagements de la jeune génération et plus particulièrement, ceux de Camélia Jordana. Une artiste dont les propos choquent.

A propos de

  1. Camelia Jordana

  2. Nicoletta

Avant la vague #MeToo, l’omerta a pesé sur les victimes du sexisme dans l’industrie de la musique. Mais si les prises de positions de certaines stars provoquent une libération de la parole que certains jugent nécessaire, Nicoletta ne verrait pas ces engagements d’un bon œil. Elle prend notamment l’exemple de Camélia Jordana au cours d’une interview avec le journal Le Figaro dévoilée ce vendredi 19 février. “La petite Camélia Jordana chante très bien, mais je suis choquée par ses propos, avoue-t-elle. “Avec son talent, elle devrait réfléchir un peu et dire merci à la République française.”

Ici, une référence aux propos de la chanteuse et comédienne sur les “hommes blancs.” Déclarations qui ont suscité la polémique en janvier 2021. Nicoletta regrette ensuite d’autres propos de Camélia Jordana, réputée pour son engagement féministre et antiraciste, au sujet de Catherine Deneuve. “J’ai le même âge que Catherine Deneuve, qu’elle critique, mais je suis fière que Deneuve ait signé le manifeste des 343 salopes en 1971, ajoute l’icône yé-yé. Elle n’est cependant pas étrangère au sexisme puisque, comme la plupart des femmes, elle en a été la cible. “Un soir, en boîte, un garçon m’a mis une main aux fesses. Je l’ai gilfé de toutes mes forces au point qu’il a saigné du nez.”

“Fausses polémiques”

“Elles n’étaient pas le symbole du féminisme”, a déclaré Camélia Jordana au sujet de Catherine Deneuve et de Brigitte Bardot dans les colonnes de Paris Match. “Elles incarnaient LA femme parce qu’elles étaient des muses, l’antiféminisme par excellence.” Le tollé a été lancé, polémique qu’elle a souhaité éteindre avec un passage dans Quotidien, quelques jours après la révélation de ses déclarations : “Non j’ai pas du tout dit ça, j’ai jamais dit ça, de personne.” Une tentative vaine. Sous le feu des critiques, l’ex-candidate de Nouvelle Star a répondu à travers une tribune relayée sur le site du HuffPost ce vendredi 12 février. En déplorant de “fausses polémiques”, elle a revendiqué son droit de s’exprimer en tant que “citoyenne” préoccupée pour l’avenir de son pays. Message qu’elle a aussi publié sur son compte Instagram.

Crédits photos : Marechal Aurore/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet