Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron candidat ? Ces tâches pénibles qui "l’ennuient"

À l’approche de l’élection de 2022, tous les regards se tournent vers Emmanuel Macron, qui n’a pas encore fait part de ses ambitions. Jeudi 29 avril 2021, Quotidien s’intéresse au soudain intérêt du président pour les collectivités locales. Une curiosité qui ne serait pas désintéressée…

  • Emmanuel Macron

L’échéance de l’élection présidentielle de 2022 approche. Les Français sont nombreux à se questionner sur le désir, ou non, d’Emmanuel Macron de se présenter à sa réélection. D’après les résultats du baromètre politique dévoilés mardi 27 avril 2021, réalisé par Odoxa – Dentsu Consulting pour la presse régionale ainsi que France Inter, deux tiers des Français sondés ne souhaitent pas que le président de la République, qui pourrait être soutenu par Nicolas Sarkozy, se porte candidat. S’il est impossible de connaître les ambitions d’Emmanuel Macron, Quotidien s’interroge jeudi 29 avril 2021 sur le comportement du chef de l’État vis-à-vis des collectivités locales. D’ailleurs, Emmanuel Macron avait décidé d’annoncer son grand calendrier de déconfinement à la presse régionale.

“Être au contact du régional, du local, c’est la nouvelle stratégie macronienne. Il le fait avec les médias (…) mais aussi avec les élus. Cette semaine, le président a fait une visio avec une dizaine de maires et on n’était pas sur de grandes métropoles”, souligne le chroniqueur Julien Bellver. “Ces deux derniers mois, il a multiplié ses rendez-vous avec les élus locaux. Le terrain, le risque c’est de faire des jaloux”, ajoute-t-il. Et pour cause, Anne Hidalgo s’est étonnée de ne pas avoir été consultée par Emmanuel Macron sur ce fameux calendrier de déconfinement en quatre étapes. “Sur le calendrier de réouverture, je ne suis pas du tout informée. J’ai vu qu’il y avait des maires consultés (…) En l’occurence, la capitale de la France ne doit pas être suffisamment importante à ses yeux”, a regretté la maire de Paris lors d’un entretien à Franceinfo accordé mercredi 28 avril.

“Il domine sa nature”

Une passion pour les collectivités locales qui ne serait pas désintéressée. L’un des conseillers d’Emmanuel Macron a indiqué à nos confrères du Monde jeudi 29 avril 2021 : “Cela l’ennuie, mais il domine sa nature. On commence une campagne, il faut mettre de l’huile de coude”. Une stratégie, pour l’heure, loin d’être payante. Toujours selon les résultats du baromètre politique d’avril 2021, réalisé par Odoxa – Dentsu Consulting pour la presse régionale et France Inter, 61 % des individus sondés pensent qu’Emmanuel Macron n’est pas un bon président.

Source: Lire L’Article Complet