Prince Harry : cette personne qu’il a préféré rencontrer le jour de l’anniversaire de la reine Elizabeth II

Le 21 avril dernier, Elizabeth II fêtait son 95ème anniversaire. Une date importante à laquelle le prince Harry n’était pas présent, puisqu’il était rentré aux Etats-Unis la veille. Selon Page Six, le mari de Meghan Markle avait un déjeuner très important le jour de l’anniversaire de sa grand-mère.

Le prince Harry ne pensait pas revenir de sitôt en Angleterre. Et pourtant, plus d’un an après le Megxit, le papa d’Archie a reposé les pieds à Londres le dimanche 11 avril dernier pour assister aux obsèques de son grand-père, le prince Philip. Une épreuve très difficile pour le frère de William, qui n’était pas accompagné de son épouse Meghan Markle. C’est donc seul que le prince Harry a dû affronter le regard de sa famille, après l’avoir largement critiquée lors de son interview à Oprah Winfrey. Alors que les obsèques du duc d’Edimbourg ont eu lieu le samedi 17 avril à Windsor, les Britanniques étaient nombreux à espérer que le futur papa allait rester à Londres jusqu’au mercredi 21 avril, afin d’assister au 95ème anniversaire de sa grand-mère, la reine Elizabeth II. Et bien, pas du tout !

Galerie: Pourquoi le prince Harry délaisse la reine Elizabeth II pour son 95e anniversaire ? (Femme Actuelle)

Un rendez-vous secret

Le mardi 20 avril, le duc de Sussex a embarqué dans un avion à destination de Santa Barbara, pour rejoindre Meghan Markle. Sauf que, comme le rapporte le très renseigné Page Six, celui qui a perdu ses titres militaires avait un rendez-vous très spécial le jour de l’anniversaire de Sa Majesté. Il s’est rendu à un déjeuner secret avec la philanthrope Wallis Annenberg, au club San Vicente Bungalows de West Hollywood. “Ils se sont assis dehors, loin des gens. Harry est arrivé avec un masque”, a précisé une source pour Page Six.

Un rendez-vous qui n’est toutefois pas anodin, puisque Wallis Annenberg est connue pour financer des projets en faveur du changement climatique et du bien-être animal. Une personnalité connue de la famille royale, puisque son père Walter était un ami du prince Charles, et avait également accueilli la reine Elizabeth II et le prince Philip chez lui, en Californie, dans les années 1980. Selon Page Six, ce déjeuner pourrait être lié au documentaire sur les Invictus Games que prévoit de produire Harry pour Netflix. La plateforme de streaming aurait fait appel à la société USC Annenberg Inclusion Initiative pour analyser son contenu.

Source: Lire L’Article Complet