Prince Harry : non, il ne renoncera pas aux jets privés avec Meghan Markle !

Leurs vacances au soleil cet été ont fait couler beaucoup d’encre… Pour calmer une polémique qui enfle, ce 2 septembre, le prince Harry a défendu ses choix, aussi bien pour Meghan Markle et leur bébé, Archie…


Ils partiront à l’automne prochain en Afrique pour une tournée évènement avec leur petit garçon, Archie, âgé de 4 mois. Mais en attendant le jour J de leur départ, le prince Harry et Meghan Markle doivent encore répondre aux critiques, concernant leurs vacances d’été…

Un écologiste en jet privé ?

Souvenez-vous, en août dernier, deux jours après leur retour d’Ibiza, les Sussex s’étaient envolés pour le sud de la France avec leur fils, à bord d’un jet privé. Et cet avion Cessna de 12 places, prêté par le chanteur Elton John a semé le trouble dans la communication du couple.

Fervents défenseurs de l’écologie, ils ont été accusés d’être « hypocrites » par le grand public (et le père de Meghan Markle, Thomas, ne s’est d’ailleurs pas privé de participer à ce lynchage). Pour résoudre la crise, le prince Harry a donc pris la parole, ce 2 septembre. Lui qui était en voyage à Amsterdam aux Pays-Bas a expliqué qu’il avait été obligé de prendre un vol privé cet été, et ce « pour s’assurer que sa famille soit en sécurité ». Et d’ajouter : « personne n’est parfait ».

Le prince Harry, 34 ans, présentait cette semaine un projet baptisé Travalyst, qu’il prépare depuis 3 ans aux côtés de Booking.com, Ctrip, Skyscanner, TripAdvisor et Visa, pour développer un tourisme plus « green ». Le but de son initiative : transformer les habitudes des consommateurs pour favoriser la protection de l’environnement et enrichir les économies locales.

« Nous pouvons tous mieux faire »

Alors forcément, lui qui a déclaré « nous pouvons tous mieux faire » n’a pas échappé aux questions sur ses choix personnels. Il a d’abord soutenu : « Je passe 99% de ma vie à parcourir le monde en vol commercial ». Et d’ajouter que « de temps en temps », il continuerait d’avoir recours à des jet privés, en s’assurant toujours de compenser son empreinte carbone (en payant une contribution appropriée à l’empreinte carbone).

En juin dernier, le prince Harry avait déclaré qu’il se limiterait probablement à deux enfants avec Meghan Markle par conviction écologique. Dans un post sur Instagram, il avait lancé : « chaque choix, chaque empreinte, chaque action fait la différence » pour la planète.

Source: Lire L’Article Complet